×
Publié le
7 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Comme en 2020, le groupe H&M ne versera pas de dividendes cette année

Publié le
7 mai 2021

Toujours freiné par la pandémie mondiale, le géant scandinave de l'habillement a décidé pour la seconde année consécutive de ne pas rétribuer ses actionnaires. A l'issue de son assemblée générale annuelle qui s'est tenue le jeudi 6 mai, le conseil d'administration du groupe H&M a ainsi communiqué qu'il ne verserait aucun dividende au cours de l'exercice 2021. Les membres ont approuvé cette proposition.


Collection printemps 2021 - H&M


Aucun dividende n'a été proposé car la société "a reçu le soutien du gouvernement suédois au premier trimestre", et qu'il n'est selon elle pas encore possible "d'avoir un aperçu complet des conséquences de la pandémie en cours". Mais le conseil d'administration a indiqué qu'il entrevoit de bonnes perspectives de dividendes pour l'automne prochain.

Rappelons qu'en mars 2020, la société propriétaire des enseignes Cos, Monki, & Other stories ou encore Arket, avait décidé de retirer son projet de dividende d'une enveloppe globale de 16 milliards de couronnes suédoises (1,4 milliard d'euros), en raison de la baisse d'activité déjà sensible à travers le globe. Un an plus tard, les difficultés ont perduré et la sortie de crise n'est pas encore concrète pour le distributeur aux 4.950 points de vente, dont les ventes ont reculé de 20% l'an dernier, à 187 milliards de couronnes (18,3 milliards d'euros). Son bénéfice net a lui été divisé par dix.

Au premier trimestre de son exercice en cours, soit de décembre 2020 à février 2021, l'activité du groupe a subi un repli quasi identique à celui de l'année écoulée, à -21% (3,9 milliards d'euros), avec des chutes marquées sur ses marchés allemand (-39%), britannique (-33%), italien (-35%) et espagnol (-32%). Cette année, le distributeur suédois entend rationaliser son parc de boutiques, avec 350 fermetures prévues, pour seulement une centaine d'ouvertures.

L'Espagne est l'un des premiers pays à subir cette restructuration: début avril, le groupe H&M a annoncé à ses équipes sur place la fermeture de 30 points de vente et la mise en place d'une procédure de licenciement collectif qui affectera au maximum 1.100 employés. Aucun autre plan social sur un autre marché n'a pour l'heure été annoncé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com