×
5 375
Fashion Jobs
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
17 févr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Comment Mango renforce l'utilisation de matières plus responsables

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
17 févr. 2022

Mango veut continuer à avancer dans le domaine de l’éco-responsabilité. La marque compte atteindre ses objectifs des prochaines années plus tôt que prévu. D’autre part, elle veut aussi généraliser l’utilisation de son étiquette Committed, qui identifie ses articles ayant "le moins d’impact sur l’environnement".


Image de la campagne de Mango pour sa ligne Committed - Mango


En 2021, 80% des vêtements de la marque espagnole étaient estampillés de ce label. En 2020, ce chiffre n’était que de 45% et de 16% seulement en 2019. Mais l’objectif de Mango consiste à intégrer l’intégralité de ses vêtements à sa ligne Commited dès 2022, comme l’a annoncé la marque au printemps dernier.

Que signifie exactement cette étiquette? Elle permet de repérer les articles qui contiennent au moins 30% de fibres comme le coton biologique, recyclé ou BCI, le polyester recyclé, la laine recyclée et le Tencel. Ils doivent par ailleurs provenir de "processus de fabrication plus durables", explique la marque. Elle ajoute: "De plus, comme tous les autres articles de Mango, ils sont fabriqués dans des usines soumises à des audits sociaux et respectant les normes de sécurité des produits".

Mais la généralisation de l’étiquette Committed n’est pas le seul objectif de Mango. Mardi 15 février, la griffe a annoncé avoir revu ses objectifs en matière de respect de l’environnement à la hausse. L’objectif d’utilisation de 50% de polyester recyclé d’ici 2025 a été relevé à 100%. D’ici 2025, toutes les fibres de cellulose utilisées par la griffe devront également être d’origine contrôlée et traçable, un objectif qui était au départ fixé pour 2030.

Un exercice 2021 sous le signe de l’éco-responsabilité



Mango a aussi dévoilé son bilan pour l’exercice 2021. Au cours de l’année précédente, la marque a utilisé 91% de coton plus durable, 59% de fibres de cellulose d’origine contrôlée et 54% de polyester recyclé.

L’an dernier, le groupe de mode espagnol a aussi rejoint le programme Roadmap to Zero de ZDHC, destiné à améliorer la gestion de l’eau et des produits chimiques dans tous les processus humides de la chaîne de production. En parallèle, la chaîne a aussi adhéré à Canopy Style, une association qui préserve les forêts en assurant un approvisionnement responsable pour toutes les fibres de cellulose.

Dans le cadre de sa stratégie de transparence, l’entreprise a publié en décembre la liste des usines de sa chaîne d’approvisionnement dans le monde entier. Elle a actualisé la liste publiée en 2020, qui comprenait les usines de premier rang (Tier 1), et a ajouté celles de deuxième rang (Tier 2). Cette année, elle divulguera aussi la liste des usines de troisième rang (Tier 3), qui sont celles qui l’approvisionnent en matières premières.

Concernant le rejet de gaz à effet de serre, le groupe s’est engagé à réduire ses émissions directes et les émissions générées par l’énergie qu’elle utilise de 80% d’ici 2030. L’objectif est aussi de réduire de 35% les émissions produites par sa chaîne d’approvisionnement, à la même échéance.

Fondée à Barcelone en 1984, Mango est une enseigne présente dans plus de 110 pays. Elle n’a pas encore publié ses résultats pour 2021 mais a clôturé l’année fiscale 2020 avec un chiffre d’affaires de 1,842 milliard d’euros, inférieur de 22,4 % à celui de l’exercice précédent. Malgré tout, l’impact de la crise sanitaire sur les résultats du groupe est resté modéré grâce au boom de la vente en ligne, qui a généré 42% des transactions en 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com