×
Publié le
16 juin 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Comment Petit Bateau convertit son usine de Troyes aux principes d'écoresponsabilité

Publié le
16 juin 2021

Dès l’entrée de son usine historique de Troyes, Petit Bateau affiche sa nouvelle devise: "Liberté, qualité, durabilité". Un slogan qui en ce jeudi 3 juin orne le ballon d’une montgolfière accueillant les journalistes venus visiter le site de production historique de la griffe fondée il y a 128 ans, à l’occasion du lancement de sa nouvelle plateforme de marque.


La montgolfière à l'entrée de l'usine Petit Bateau de Troyes - DR


Au début du mois de mai, un peu plus tard que prévu en raison de la crise sanitaire, Petit Bateau a dévoilé sa nouvelle plateforme qui vise à faire mieux connaître au grand public ses engagements en matière d’écoresponsabilité. Notamment les 25/35 ans, un public auprès duquel la marque a un peu perdu en notoriété.

Propriété du groupe Rocher (Yves Rocher), Petit Bateau y dévoile notamment les quatre piliers de "Changer demain", son programme RSE: l’économie circulaire, la réduction de l’empreinte environnementale, l’impact économique et social positif sur les territoires où sont fabriqués les produits Petit Bateau, et la connexion des enfants à la nature. 

D’écoresponsabilité, il est en donc évidemment question dans son usine de Troyes. Un site sur lequel sont installés trois ateliers, tricotage, teinture et confection, qui produisent 45% de la maille Petit Bateau et 10% des produits finis. Des produits qui transitent tous par l'unique entrepôt de stockage de la marque, à une dizaine de kilomètres de là, à Buchères.


L'atelier de confection de Petit Bateau - DR


Au sein de l’atelier teinture qui emploie quarante personnes et où seize machines, de blanchiment, teinte, savonnage et fixation de couleurs, tournent en continu, l’objectif est à l’économie d’eau.

Petit Bateau, qui à horizon 2025 ambitionne de réduire de 50% sa consommation d'eau, a déjà ainsi mis quelques mesures en place. "Nous récupérons l’eau de rinçage pour le lavage, et notre second programme d’investissement va nous permettre d’acquérir des machines moins énergivores", précise Jean-Marc Guillemet, le directeur des opérations de Petit Bateau.


La teinture chez Petit Bateau - DR


300 machines à coudre, 100 couturières, l’atelier confection de Petit Bateau produit entre 300.000 et 500.000 pièces par an. Ici pour répondre au mieux à la demande des clients, et réduire les stocks et les invendus, la marque explore la data. Ainsi, dès le premier jour de mise en vente d’un produit, Petit Bateau analyse les comportements d’achats pour produire au plus juste. "Avant, lorsqu’un produit plaisait, on mettait environ dix semaines à le reproduire; aujourd’hui nous avons réduit par dix ce délai sur certaines pièces".

Du côté du consommateur final, Petit Bateau a également étendu son programme de seconde main à ses boutiques. En effet, depuis 2017, la griffe disposait d’un service de revente de ses vêtements via une application, un service qui est désormais étendu à ses magasins physiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com