×
5 757
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Responsable Qualité Prêt à Porter
CDI · PARIS
STUDIO HARCOURT PARIS
Digital Marketing Manager (H/F)
CDI · PARIS
MAISON LABICHE
E-Store Manager
CDI · PARIS
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL
Global Partnership Manager H/F
CDI · LA DÉFENSE
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL BOUTIQUES
Gestionnaire de Stock / Manager d'Equipe (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
PIMKIE
Contrôleur de Gestion E-Commerce H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Formation France, Univers Nouvelles Technologies &Design
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable National Grands Comptes Parfums
CDI · PARIS
CARTIER
Key Account Manager Travel Retail Europe - Cartier Fragrances
CDI · PARIS
CITY ONE
Commercial en Restauration de Luxe H/F
CDI · PARIS
VERTBAUDET
Chef de Produit f/h
CDI · TOURCOING (59)
NINA RICCI
Credit Manager - f/h
CDI · PARIS
BOUTIQUE PETIT BATEAU
CDI - Chef de Produit Senior Cible Enfant H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
PETIT BATEAU
CDI - Analyste Support Applicatif Niveau 2 H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable Achats & Approvisionnement Parfums
CDI · PARIS
RICHEMONT
Watches Senior Project Manager
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Resp. Développement International E-Commerce H/F
CDI · PARIS - 3ÈME ARRONDISSEMENT
WALA FRANCE, COSMÉTIQUES DR. HAUSCHKA
Spa Manager
CDI · PARIS
ARLETTIE
Senior Account Manager
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Responsable de Collection- Chaussures Femme
CDI · PANTIN
PIERRE HERMÉ PARIS
Responsable Ressources Humaines
CDI · VILLEJUIF
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Prevention Des Risques Fraude - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
Publicités

Compléments de salaire non déclarés : le PSG définitivement condamné

Par
AFP
Publié le
today 6 avr. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris, 5 avril 2018 (AFP) - La Cour de cassation a rejeté jeudi le pourvoi du PSG contre sa condamnation en appel en octobre 2015 dans l'affaire des compléments de salaire non déclarés versés à des joueurs du club parisien au début des années 2000, ce qui la rend définitive. Le club parisien avait été condamné à verser, avec d'autres, près de 5,5 millions d'euros de dommages et intérêts à l'Urssaf. L'équipementier sportif Nike s'était quant à lui vu notamment infliger au pénal une amende de 150 000 euros pour « complicité de travail dissimulé, faux et usage de faux ».


Laurent Perpère et Nicolas Anelka - AFP


Les faits remontaient aux années 2000-2005. Les exigences financières des joueurs étaient alors montées en flèche après la Coupe du Monde de football de 1998, et la justice avait estimé que les mis en cause avaient recouru à des montages illégaux pour y répondre.

Plusieurs pratiques étaient en cause: des transferts de joueurs surévalués, s'accompagnant de commissions majorées versées aux agents, pour permettre des rétrocessions occultes aux stars du ballon rond, et des contrats de droit à l'image avec Nike France, considérés comme des salaires déguisés. La justice reprochait également à l'équipementier sportif d'être rentré dans ses fonds en facturant de fausses amendes au club parisien pour non-respect de ces contrats.

Un premier procès s'était tenu devant le tribunal correctionnel de Paris, puis un deuxième en appel, à l'issue duquel, en 2013, Laurent Perpère, président du PSG de 1998 à 2003, s'était vu infliger 10 mois de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende. Son successeur jusqu'en 2005, Francis Graille, avait été condamné à six mois avec sursis et 15 000 euros d'amende et le PSG à 150 000 euros d'amende. Les prévenus avaient été condamnés pour faux et usage de faux et travail dissimulé, en tant qu'auteurs ou complices.

Bien que décrits comme les grands bénéficiaires, les joueurs n'avaient pas été poursuivis. Parmi eux figuraient le Nigérian Jay Jay Okocha, les Argentins Gabriel Heinze et Mauricio Pochettino, le Brésilien Ronaldinho, le Portugais Pauleta ou encore les Français Nicolas Anelka et Frédéric Dehu.

L'ancien directeur financier du PSG Pierre Frelot avait été condamné à sept mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende, l'ex-responsable du marketing sportif de Nike France, Olivier Jaubert, à six mois avec sursis et 10 000 euros d'amende. Des agents avaient également été condamnés dont Robin Bolli (deux mois avec sursis et 5 000 euros d'amende).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.