×
5 024
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
4 nov. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Concurrence : Pierre Fabre maintient son opposition aux ventes en ligne

Par
AFP
Publié le
4 nov. 2008

CASTRES (Tarn), 4 nov 2008 (AFP) - Les laboratoires Pierre Fabre ont indiqué mardi 4 novembre avoir "pris acte" de la décision du Conseil de la Concurrence leur enjoignant d'ouvrir à la vente sur Internet leurs produits dermo-cosmétiques, mais maintiennent leur opposition et envisagent de faire appel.


Masque Klorane, l'une des marques des Laboratoires Pierre Fabre

"Les Laboratoires Pierre Fabre demeurent opposés à la vente sur Internet comme à toute vente à distance, de leurs produits dermo-cosmétiques", ont-ils indiqué dans un communiqué.

Ils "maintiennent que seule la présence physique d'un diplômé en pharmacie garantit au consommateur d'être conseillé de manière optimale par un professionnel qualifié", en matière de "produits cosmétiques de conseil pharmaceutique".

Mercredi, le Conseil de la concurrence avait estimé, qu'en parapharmacie, "la vente sur Internet permet aux consommateurs de comparer plus facilement les prix", et leur offre des services comme "la livraison à domicile" et la "mise à disposition en temps réel, dans n'importe quel lieu d'une documentation spécifique au produits".

En prohibant la vente en ligne de ses produits, Pierre Fabre Dermo Cosmétiques (marques Klorane, Avène, Galénic...) a limité de manière excessive la liberté commerciale de ses distributeurs, et ce, au détriment des consommateurs", avait expliqué le Conseil dans un communiqué.

Les produits de Pierre Fabre, comme ceux de plusieurs autres marques de parapharmacie, ne sont vendus que par certains distributeurs choisis par la marque, pour "protéger" leur image et "garantir le respect de la qualité des produits".

Pierre Fabre est toutefois le seul à interdire la vente sur internet de ses produits, a précisé un porte-parole du Conseil de la concurrence.

Le Conseil avait indiqué mercredi 29 octobre que la société a trois mois pour autoriser "la vente sur Internet de ses produits cosmétiques et d'hygiène corporelle", sous peine d'une nouvelle décision.

Les laboratoires Pierre Fabre soulignent dans leur réponse qu'ils "se réservent la possibilité de faire appel de la décision du conseil" dans un délai d'un mois.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.