×
Publicités
Publié le
2 avr. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Confinement : les ventes cosmétiques se maintiennent, mais mode et luxe sont en berne

Publié le
2 avr. 2020

Après les chiffres posant les bases d'une forte déconsommation en ligne lors de la première semaine de confinement, le spécialiste de l'analyse retail Contentsquare ne montre qu'une amélioration très lente pour les sites mode et le luxe. Les sites de cosmétique affichent pour leur part un retour à une activité presque normale, en dépit de fréquentations toujours réduites.


Shutterstock


Lors de la première semaine, les sites cosmétiques affichaient une chute de 44,39 % de leur fréquentation par rapport à la normale, mais un taux de conversion 71,67 % supérieur à la normal. Pour cette deuxième semaine de confinement, ce taux est demeuré 40,08 % au-dessus des niveaux habituels, avec un temps de sessions à +3,75 % et un nombre de pages vues à +4,71 %. Ce qui fait que, en dépit d'un trafic toujours à -34,15 %, ces portails parviennent toutefois à limiter les dégâts, la contraction de la conversion totale se limitant à 7,95 %. De quoi amener Contentsquare à estimer que " Le secteur des cosmétiques retrouvent cette semaine des tendances 'normales'."

Pour la mode, le "mieux" est beaucoup plus relatif. En une semaine, la contraction du trafic est passée de -52,91 % à -43,81 % par rapport à la normale. Le temps de session s'est légèrement amélioré (-3 %), de même que le nombre de pages vues (-2 %). En revanche, la situation s'est aggravée pour le taux de connexion, qui passe de -11,17 % à -16,7 % par rapport à la normale. Ce qui n'empêche pas une amélioration de la conversion globale, qui est désormais à -54,57 % par rapport à la normale, contre -59,33 % une semaine plus tôt.

"Si très peu misaient sur les capacités du luxe à se relever avant la fin de la crise, le secteur en a décidé autrement", note par ailleurs Contentsquare. "Le luxe affiche des indicateurs à la hausse, comme les conversions, toujours dans le rouge mais à +17 points par rapport à la semaine dernière." Ainsi, les portails de luxe affichent sur cette deuxième semaine un taux de conversion à -8,74 % sous les normales, contre -24,1 % la semaine précédente. Les portails du secteur ont connu un renforcement du trafic, à -44,89 % par rapport aux données de références. Ce qui permet de ramener le retard de vente à -49,89 %, contre -67,03 % une semaine plus tôt.

Le secteur joaillerie/montres n'affiche en revanche qu'un difficile status quo, le niveau de conversion totale des portails demeurant à 70 % sous les normales du secteur. La légère reprise du trafic, remontée à -27,91 % sous la normale, a en effet été compensée par l'aggravation du taux de conversion, passé de -11,67 % à -33,19 % sous la normale en l'espace d'une semaine. "Les plaisirs sont accessoires en cette période de crise ce qui justifie la baisse de passage des consommateurs sur les sites de joaillerie/montres", pour Contentsquare.


Les chiffres des portails par secteur pour la première puis deuxième semaine de confinement - Contentsquare



Tous secteurs confondus, intégrant grande distribution, high-tech, pharmacie ou médias, cette deuxième semaine de confinement a été le cadre d'un trafic 19,51 % au-dessus de la normale, pour un taux de conversion à -13,52 % par rapport aux niveaux habituels. Amenant la distribution en ligne à un niveau presque normal, à 2,92 % au-dessus des moyennes.

Lundi 30 mars, la Fédération de la vente en ligne (Fevad) a révélé le fruit d'une enquête menée auprès de ses adhérents. Un sondage montrant qu'environ 94 % des portails poursuivent leur activité, mais que 76 % d'entre eux connaissent des chutes de vente. Pour la moitié de ces portails, ces chutes dépassent les 50 % (relire notre article dédié).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com