×
Par
AFP
Publié le
28 oct. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Confronté à la crise du luxe, Versace va supprimer un quart de ses effectifs

Par
AFP
Publié le
28 oct. 2009

MILAN (Italie), 28 oct 2009 (AFP) - Confronté à une chute de ses ventes liée à la crise, le groupe de luxe italien Versace a annoncé mercredi 28 octobre un vaste plan de restructuration et d'économies qui se traduira par la suppression du quart de ses effectifs.

Versace
Campagne Versace

"Le groupe va rationaliser ses unités de production, revoir son réseau de boutiques, réduire ses investissements en 2010 ainsi que les coûts salariaux. Ces mesures, qui seront mises en place au milieu de l'année prochaine, aboutiront à une réduction des effectifs salariaux mondiaux d'environ 350 postes", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Cela correspond à environ un quart des effectifs du groupe qui emploie actuellement environ 1.300 personnes.

Le groupe cherche à remonter la pente après avoir a subi depuis le début de l'année une chute de l'ordre de 30% de ses ventes et avoir été pénalisé par les difficultés du groupe IT Holding qui produit sous licence sa deuxième ligne, Versace Sport.

Versace, qui avait déjà été dans le rouge en 2008, s'attend à accuser une nouvelle perte cette année et à renouer avec les bénéfices en 2011.

Le groupe n'a pas donné de détails spécifiques sur les changements au niveau de son réseau de boutiques. Début octobre, il avait annoncé avoir récemment fermé ses trois magasins au Japon, marché phare pour le luxe, et chercher d'autres lieux pour en ouvrir au moins un autre en 2010.

L'annonce de ce plan de restructuration par Versace intervient quelques mois après l'arrivée aux commandes de Giangiacomo Ferraris. Ancien directeur général de la maison de couture Jil Sander, il a remplacé Giancarlo Di Risio.

M. Di Risio, nommé en 2004 pour restructurer la griffe en crise après l'assassinat à Miami en 1997 de son fondateur Gianni Versace, avait réussi à redresser la barre en cinq ans, mais est parti, selon la presse, à cause de désaccords avec la famille Versace.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.