×
Publicités
Publié le
16 mai 2012
Temps de lecture
2 minutes
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Consommation: le marché en hausse de 9% en valeur en mars

Publié le
16 mai 2012

+9%, C'est l’évolution du marché de l’habillement, des chaussures et des accessoires en valeur en France en mars 2012 par rapport à mars 2011. Plus qu’une confirmation de la reprise des ventes, c’est une véritable accélération: la progression est trois fois plus importante qu’en février. En volume, toutefois, la croissance reste ténue (+2%). Une augmentation des prix généralisée et le dynamisme des rayons chaussures et permanent en volume expliquent cette évolution.




Les évolutions valeurs et volumes s’inversent par rapport au mois précédent. En février, la hausse des ventes était en effet deux fois plus forte en volume qu’en valeur. En mars, la progression des ventes en valeur était presque cinq fois plus forte qu’en volume. Malgré tout, la tendance reste légèrement positive en volume. Le marché est tendantiellement à la hausse depuis neuf mois, malgré un cumul à date (depuis le début de l’année) qui garde les stigmates de la crise de l’automne dernier.




Plus de dépenses mais moins d’acheteurs. Les deux tiers de la hausse des ventes en valeur sont absorbés par l’augmentation du prix moyen. Le nombre d’actes d’achat ne faiblit pas mais le nombre d’articles par panier se tasse dans la même proportion que le taux de pénétration. En mars 2012, le nombre d’acheteurs a régressé de quelque 200 000 individus. Les mêmes achètent donc plus souvent et plus cher. Quand on tient un acheteur, mieux vaut le bichonner !




Détaillants indépendants et chaînes de centre-ville, deux des circuits à prix élevés, sont revenus dans la course. Le mois dernier, ils avaient vu passer la reprise, laissant internet et le hard-discount prendre la main en termes de gains de parts de marché. Ils regagnent des parts de marché en mars au même rythme que les chaînes de périphérie qui restent bien orientées. Internet continue de progresser, mais cinq fois moins vite que le mois précédent. Les grands magasins font une pause, le hard-discount se tasse. Et les grandes et moyennes surfaces alimentaires, qui étaient restées dans le marché en février, accusent le plus fort recul de part de marché en mars. A noter, la très belle remontée des magasins de sport, qui étaient déjà à la hausse en février.
Olivier Costil

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com