×
Publicités
Publié le
14 oct. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Contrefaçon : Belstaff remporte une victoire sans précédent

Publié le
14 oct. 2015

Belstaff remporte une victoire judiciaire sans précédent dans une affaire de contrefaçon sur le Web. La griffe de luxe britannique, détenue par le groupe allemand JAB Luxury, a engagé il y a quatre mois une action civile auprès des tribunaux américains contre des centaines de sites Web usurpant son label et commercialisant des produits Belstaff contrefaits.

Elle vient d'obtenir gain de cause, les juges condamnant les contrefacteurs à payer plus de 42 millions de dollars de dommages et intérêts, tandis que 676 sites Web pirates ont été fermés.

Deux looks Belstaff - Belstaff


La marque a été assistée dans cette affaire par le spécialiste de la protection des marques en ligne MarkMonitor. Cette division Intellectual Property & Science de Thomson Reuters a mis en place un programme qui a permis de surveiller les différents marchés et sites Web vendant des produits Belstaff contrefaits.

MarkMonitor s'est focalisé aussi bien sur les noms de domaines que sur les articles commercialisés. Au cours de son enquête, la société a repéré 3 000 sites vendant des produits contrefaits, dont 800 étaient gérés par un seul et même individu domicilié en Chine, indique-t-elle dans un communiqué.

La plupart des produits contrefaits étaient des blousons, en particulier les modèles en cuir les plus vendus de Belstaff, et de l’habillement outdoor, qui remontaient à plusieurs saisons et n’étaient plus produits par la marque.

« D’autres grandes marques de luxe ont déjà bénéficié de la législation américaine anti-contrefaçon, mais nous pensons que notre cas est emblématique en raison du nombre sans précédent de sites qui ont été fermés simultanément. Nous entendons continuer à pratiquer la tolérance zéro vis-à-vis de tout acte de contrefaçon », commente Elena Mauri, responsable du service juridique de Belstaff.

Selon les prévisions des analystes du cabinet McKinsey, le commerce en ligne devrait être à l’origine de 18 % des ventes mondiales dans le domaine du luxe d’ici à 2025. Ce qui exposera de plus en plus les griffes au risque de contrefaçon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com