×
Publicités
Publié le
8 oct. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Contrefaçon : le textile/habillement américain vise Amazon UK et Allemagne

Publié le
8 oct. 2018

L’American Apparel & Footwear Association (AAFA) annonce avoir signalé à l’Office des échanges des Etats-Unis (USTR) les marketplaces d’Amazon Canada, Royaume-Uni et Allemagne comme lieux facilitant la vente de biens contrefaits. Pour l’association, au-delà de « l’appréciable contribution au futur du retail » d’Amazon, le géant américain pourrait et devrait être un leader de la lutte contre les faux.


L'AAFA vise par sa démarche les marketplaces canadiennes, britanniques et allemandes d'Amazon - 画像: Fashionsnap


« Bien que nous soyons toujours disposés à travailler avec les entreprises pour améliorer les efforts de protection, nous pensons également qu'il est important que les consommateurs soient informés des problèmes actuels, pour le CEO de l’AAFA, Rick Helfenbein. De plus, nous pensons qu'il est raisonnable de s'attendre à ce que les grands géants du commerce électronique s'engagent à protéger la propriété intellectuelle américaine. Les contrefacteurs continuent à développer de nouveaux moyens de vendre leurs marchandises illégales et nous espérons que les sociétés énumérées dans notre soumission resteront vigilantes dans leurs efforts pour empêcher que des activités illicites se déroulent sur leurs plateformes. »

L’AAFA fédère à travers les Etats-Unis plus d’un millier de marques et industriels, cumulant un chiffre d’affaires de 384 milliards de dollars. Actuellement très engagé contre la « guerre commerciale » voulue par l’exécutif américain, l’organisme entretient de longue date un bras de fer avec un autre géant du e-commerce : Alibaba. Le groupe chinois et son site Taobao sont ainsi accusés par l’instance représentative du textile/habilement américain de ne pas suffisamment prendre de dispositions pour contrer la vente massive de faux. Alibaba communiquait de son côté en août sur la multiplication par 23 en un an des fermetures préventives de comptes à risque.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com