×
Publicités
Publié le
13 avr. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Contrefaçon : les marques américaines s’élèvent contre Alibaba

Publié le
13 avr. 2015

L’Association américaine de l’habillement et de la chaussure (AAFA) a adressé une lettre au gouvernement américain afin de réclamer des mesures contre la vente de produits contrefaits par le portail chinois Taobao. Est ainsi pointé la « prolifération rampante » de faux sur le portail du groupe Alibaba.
 

Taobao.com - Taobao.com


Les instances américaines du commerce plaçaient historiquement Taobao sur leur liste noire, dont il est finalement sorti en 2013 et 2014. C’est de cette période que date le problème, alors qu’Alibaba s’est parallèlement lancé à la conquête des consommateurs américains. Et l’AAFA de pointer le manque de réactivité du site chinois face au problème.
 
« Sa lenteur nous a convaincu qu’Alibaba n’est pas capable ou intéressé par l’éventuallité de s’attaquer au problème », accuse dans sa lettre la PDG de l’association, Juanita Duggan. L’AAFA entend obtenir le retour de Taobao sur la liste noire afin d’envoyer un message fort aux marketplaces.  

Demande qui a d’autant plus de chances d’aboutir que même Pékin pointe les pratiques du groupe chinois. Le 28 janvier, l’administration d’Etat du Commerce et de l’industrie du pays publiait sur son portail un document accusant le groupe de se montrer peu regardant face à la multiplication des ventes de produits contrefaits. Quelque 90 millions d’offres douteuses entacheraient ses différents portails.
  
Alibaba, qui annoncera prochainement les chiffres de son exercice clos fin mars, avait réalisé un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros (52,5 milliards de yuans) sur son exercice précédent. Son portail Tmall représenterait à lui seul 57 % des ventes en ligne chinoises, selon Forrester.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com