×
Publié le
19 mai 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Contrefaçon : PriceMinister constate un grand nombre de comptes suspendus

Publié le
19 mai 2016

A l’occasion de son 8ème baromètre dédié à la lutte anti-contrefaçon, la filiale française de Rakuten, Priceminister, annonce une hausse « spectaculaire » du nombre de comptes suspendus, avec +65 % en 2015.

AFP


Ce sont ainsi quelque 2 300 comptes qui ont été suspendus durant l’année pour avoir proposé des produits contrefaits. Un nombre qui repose très largement sur des utilisateurs particuliers, qui en ont longtemps eu le monopole. Mais le portail note que désormais 7 % des contrevenants sont des vendeurs professionnels.

Parmi les 20 marques les plus visées par ces ventes de contrefaçon, la mode et le luxe sont largement représentés. Nike, Scholl, Armani, Adidas, Chanel, Fred Perry, Burberry, Gilette et Ray-Ban sont ainsi présents. De même que Michael Kors, qui fait cette année son entrée dans la liste des principales victimes.

« Les vendeurs de produits contrefaits renoncent progressivement à mettre leurs produits en vente sur notre site… » constate le président et cofondateur, Olivier Mathiot. « Nous le répétons depuis 2006, si tous les autres sites d'e-commerce mettaient eux aussi des mesures efficaces en place pour lutter contre la contrefaçon, on maîtriserait bien mieux ce fléau sur Internet. »

PriceMinister propose à ce jour plus de 200 millions de produits, neuf ou de seconde main, à une audience qui regroupait 17 millions de membres au début du mois de mai.

Le site est une filiale du Japonais Rakuten, qui a réalisé 713,5 milliards de yens (5,6 milliards d’euros) de ventes sur l’exercice 2015, en progression de 19,2 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com