Contrefaçon textile : 26 milliards d’euros perdus en 2014

Le marché des vêtements, chaussures et accessoires contrefaits aurait coûté l’an passé à l’industrie européenne quelque 26 milliards d’euros et 363 000 emplois, selon l’Office de l’Harmonisation dans le Marché Intérieur (HOMI).

AFP

L’organisme indique que la vente des copies de vêtements, chaussures et accessoires au sein de l’Union européenne ne pèserait pas moins de 10 % des ventes totales du secteur. Les producteurs et vendeurs de faux ne payant pas de taxes, contributions sociales et autres TVA, s’ajoute à la note un manque à gagner de plus de 8 milliards d'euros de recettes publiques.

« Avec ce rapport, nous avons maintenant de nouvelles preuves de l'incidence dommageable de la contrefaçon sur les revenus des entreprises et les emplois européens dans le secteur des vêtements, chaussures et accessoires », indique António Campinos, président de l'OHMI. « Ces résultats aideront non seulement les décideurs dans leur travail, mais aussi permettra aux consommateurs de choisir en connaissance de cause. »

En France, le coût de la contrefaçon textile est évalué à 3,5 milliards d’euros, auxquels s’ajouteraient plus de 25 000 emplois perdus. Chiffre porté à 36 000 en tenant compte de l’incidence indirecte du marché de la contrefaçon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

TextileLuxe - AccessoiresIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER