×
5 024
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
19 oct. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Contrefaçons: les marques américaines sonnent la charge contre Meta et Shopee

Publié le
19 oct. 2022

L'American Apparel & Footwear Association (AAFA) réclame du gouvernement américain que le groupe Meta (Facebook) et le singapourien Shoppee soient placés sur la liste noire des portails de ventes en raison du grand nombre de publicités mensongères et de biens contrefaits qui y sont proposés. La fédération cite par ailleurs les cas d'Alibaba, Lazada et Amazon dans ce domaine.


Shutterstock



Chaque année, le gouvernement fédéral établit une "Notorious Market List" des plateformes proposant des biens contrefaits ou piratés. La dernière édition de ce rapport listait 42 portails de ventes et 35 enseignes physiques, pour la plupart asiatiques. Aliexpress et Taobao (Alibaba), Indiamart, Phimmoi, Pinduoduo ou encore WeChat (Tencent) figuraient ainsi parmi les principaux noms listés. L'objectif du dispositif est d'appuyer les autorités dans de futures sanctions appliquées à ces lieux de vente, et d'inciter ces derniers à montrer patte blanche en termes de lutte contre les faux.

Mais l'AAFA ne veut plus voir cette sanction se limiter aux groupes étrangers. Et, pour la troisième fois, l'instance représentative des marques entend placer Meta (Facebook, Instagram, Whatsapp) sur la liste noire, "en raison de la prolifération de publicités frauduleuses et de l'abondance de produits contrefaits disponibles sur la plateforme". Une accusation d'autant plus stratégique que Meta reste loin en tête des investissements publicitaires en ligne, et mise désormais massivement sur les vidéos "Reels" pour développer le social shopping possible depuis la plateforme.

L'Association réclame par ailleurs que Shopee soit présente sur la prochaine liste, attendue pour le début d'année. Fort de 1,73 milliard d'euros de chiffre d'affaires au deuxième trimestre 2022, le portail singapourien s'est cette année fait remarquer en réalisant plus de ventes hors-Chine que le géant chinois Alibaba. Et si Alibaba a décidé d'utiliser son émanation d'Asie du sud-est Lazada pour tenter de trouver un relais de croissance en Europe, Shopee a particulièrement jeté son dévolu sur le marché américain, où il entend prendre des parts de marché à Amazon.

Amazon est également mentionné par l'AAFA, qui indique avoir soulevé des inquiétudes quant à l'offre d'Amazon dans les commentaires communiqués aux autorités. Des inquiétudes exprimées qui concernent également Alibaba Cloud et Lazada. Le tout dans une logique de lutte anti-contrefaçon qui porte notamment sur les dangers causés par les faux. Une étude indépendante menée pour l'AAFA et publiée en mars indiquait que sur 47 produits contrefaits testés, plus d'un tiers ne rentraient pas dans les standards de sécurité américain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com