×
7 057
Fashion Jobs
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Lyon- CDI - 35h- H/F
CDI · LYON
GANT FRANCE
Contrôleur de Gestion - Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
STORE & SUPPLY
Account Manager E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
HERMES
CDI - Prévisionniste Bijouterie Fantaisie (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
HERMES
CDI - Chef de Produit Junior Chapeaux & Gants Homme (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Responsable Des Opérations Montaigne
CDI · PARIS
ATLAS FOR MEN
Prévisionniste Des Ventes - Analyste Produits
CDI · PARIS
GOYARD
Responsable Communication Digitale
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Commercial(e) Wholesale Monde
CDI · PARIS
LCH BOUTIQUE WINDOW NEXT
Assistante Digitale, Commerciale et Administrative
CDI · CROIX
PAGE PERSONNEL
Production Project Management H/F
CDI · CLICHY
RALPH LAUREN
Business Analyst Manager - Responsable Analyse Commerciale
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Manager Sales Planning (Wholesale)
CDI · PARIS
CELIO
Chef de Produit H/F
CDI · SAINT-OUEN
RETAIL CONSEIL
Senior Sales, Grands Comptes France/Benelux
CDI · PARIS
CLAUDIE PIERLOT
Responsable Communication Internationale
CDI · PARIS
CACHE CACHE
Responsable E-Commerce (H/F)
CDI · SAINT-MALO
MAISON FRANCIS KURKDJIAN
Chef de Projet Visuel Merchandising Junior H/F
CDI · PARIS
CELINE
Acheteur Junior Tissus Collection F/H
CDI · PARIS
FIGARET PARIS
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
THE KOOPLES
Responsable RH Retail France
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Des Stocks H/F
CDI · LYON
Publicités
Publié le
24 mars 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Corneliani sauvegardée par son actionnaire Investcorp et le gouvernement italien

Publié le
24 mars 2021

Sortie de crise pour Corneliani. Après des semaines de spéculations, une solution se profile pour la griffe de menswear de luxe italienne se trouvant au bord de la faillite. Le ministère italien du Développement Économique a annoncé un nouveau projet industriel avec, à la clé, un investissement de 17 millions d’euros. Un conseil d’administration prévu ce jeudi devrait dévoiler les détails de l’opération.
 

Un nouveau chapitre s'annonce pour la griffe italienne - @corneliani


La relance de Corneliani passe par la création d’une nouvelle société, qui verra la participation d’Invitalia, l’Agence nationale pour le développement du ministère de l’Économie transalpin, ainsi que celle d’investisseurs étrangers. Parmi eux, Investcorp, le fonds basé au Bahreïn, qui a pris en 2016 une participation majoritaire dans l’entreprise créée à Mantoue en 1958 par les frères Carlalberto et Claudio Corneliani, dont le père Alfredo Corneliani avait lancé dans les années 1930 une production artisanale d'imperméables et de vestes. L’arrivée d’Investcorp dans le capital avait valorisé à l'époque la société à environ 100 millions de dollars (88 millions d’euros).
 
"Pour ce nouveau projet industriel, Investcorp a décidé d’investir 7 autres millions d’euros dans Corneliani. Ces nouvelles ressources vont débloquer une aide de 10 millions d’euros approuvée par le ministère du Développement Économique, à travers la participation d’Invitalia", indique le ministère dans son communiqué, précisant que l’opération doit être finalisée d’ici au 13 avril.

Dans le cadre de cet accord, Corneliani devra présenter au tribunal de Mantoue une nouvelle demande de concordat, une procédure de sauvegarde proche du redressement judiciaire français, qui permet d’assurer la continuité des activités de l'entreprise, le temps de trouver un accord avec les créanciers.

Cette solution va permettre à l’État d’injecter les 10 millions d’euros d’aide, qu’il avait destinés à Corneliani en juillet dernier, en activant pour la première fois le fonds prévu par l’article 43 du décret "Relance". Un fonds, doté de 100 millions d’euros, qui a pour but la sauvegarde et la restructuration d’entreprises détentrices de marques historiques d’intérêt national et de sociétés de moins de 250 employés se trouvant dans un état de difficultés économiques et financières.

Sous le coup d'un plan de restructuration, la maison de prêt-à-porter masculin de luxe a vu ses difficultés s’aggraver avec la pandémie du Covid-19 et avait demandé en juin dernier à être placée sous concordat préventif. S’en sont suivis dix mois d’attente et de discussions dans l’espoir de trouver un repreneur ou un nouvel investisseur. Le groupe BasicNet (Kappa, K-Way, Superga, etc.) s’était dit intéressé, avant de se retirer des négociations.

En 2015, la société affichait un chiffre d’affaires de 110 millions d’euros, passés à 108 millions en 2018, année où Corneliani avait accusé une perte de 12 millions d’euros, ce qui l’avait poussée fin 2019 à lancer un plan de restructuration avec 130 licenciements à la clé.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com