×
Publicités

Coronavirus: LVMH et Kering offrent des millions de masques

Publié le
21 mars 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe de luxe LVMH va offrir dix millions de masques en France, d'une valeur de cinq millions d'euros.


AFP



"LVMH a réussi, grâce à l'efficacité de son réseau mondial, à trouver un fournisseur industriel chinois capable de livrer dix millions de masques en France dans les prochains jours (sept millions de masques chirurgicaux et trois millions de masques FFP2)", indique l'entreprise dans un communiqué. La maison mère de Louis Vuitton, Christian Dior et Guerlain va financer "intégralement" cette première livraison, d'une valeur d'environ cinq millions d'euros.

LVMH, qui avait déjà annoncé la mobilisation de certains de ses sites pour fabriquer du gel hydroalcoolique, pense pouvoir acheminer les premiers masques aux autorités sanitaires françaises en début de semaine prochaine. L'opération pourra ensuite être renouvelée durant au moins quatre semaines dans des quantités similaires (soit environ 40 millions de masques), aux frais de l'Etat cette fois-ci.

Kering, l'autre grand groupe de luxe français, a de son côté annoncé dimanche qu'il remettrait dans les prochains jours trois millions de masques chirurgicaux venus de Chine.

Le groupe annonce aussi réorienter ses capacités de production en France. "Les ateliers français des maisons Balenciaga et Yves Saint Laurent se préparent à la fabrication de masques, dans le respect des mesures de protection sanitaire les plus strictes pour leurs collaborateurs, dès lors que les procédés et matières auront été homologués par les autorités compétentes", explique le groupe dans un communiqué.

Par ailleurs, le groupe dirigé par François-Henri Pinault, précise avoir réalisé une donation financière exceptionnelle à l’Institut Pasteur afin de soutenir la recherche sur le Covid-19, sans précisé le montant de celle-ci.


Saint James produit des masques - Saint James



Les initiatives locales sont aussi nombreuses. Le groupe Renaissance explique faire don de plus de 3 000 masques initialement destinés aux équipes de son unité de production ardéchoise. Ceux-ci sont donnés aux hôpitaux, médecins et forces de l'ordre locales.

L'industrie française textile s'est mise elle en ordre de bataille pour basculer sa production vers ce produit dont les soignants ont besoin actuellement. Ainsi
Les Tricots Saint James annonce s'être organisés pour produire à partir de mardi 20 000 masques. Ceux-ci seront destinés au groupe hospitalier Mont Saint-Michel en Normandie.  (via le Centre Hospitalier d’Avranches).

Plusieurs professions en première ligne face à la pandémie (médecins, infirmiers, pharmaciens, pompiers...) ont fait état ces derniers jours de pénuries de masques en France.


Avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com