Costume National repart avec Koji Udo et Yasutoshi Ezumi à sa direction artistique

Costume National écrit un nouveau chapitre. La marque fondée en 1986 par le styliste Ennio Capasa et son frère Carlo amorce sa relance sous l’égide de son nouveau propriétaire Sequedge. Après une année de transition, où la griffe a continué à être vendue seulement au Japon et à Hong Kong, elle reprend son envol avec deux nouveaux designers : Koji Udo pour l’homme et Yasutoshi Ezumi pour la femme.


Koji Udo - amazonfashionweektokyo.com

« Ennio Capasa était fortement lié au Japon, puisqu’il a travaillé chez Yohji Yamamoto. Il avait une double sensibilité, italienne et japonaise. Nous avons donc cherché aussi parmi des stylistes italiens, mais pour finir, nous avons pris des créateurs japonais, afin qu’ils puissent introduire une touche de modernité à la marque, dont les archives courent sur 30 ans », explique à Fashionnetwork.com la société CN Japon, qui chapeaute la griffe depuis 2016.
 
Costume National, qui a longtemps défilé à Paris avant de revenir à Milan, avait connu des difficultés ces dernières années, son chiffre d’affaires tombant autour de 6 millions d’euros en 2015. Cette situation critique avait poussé les deux frères Capasa à céder la société à leur partenaire japonais, le fonds Sequedge, qui était entré au capital de Costume National en 2009 avec une part de 17 %. Lors du rachat en mars 2016, ce dernier a fermé les boutiques de Rome, Milan et New York, se concentrant sur le marché japonais.

Koji Udo et Yasutoshi Ezumi ont déjà signé une première collection, celle de l’automne-hiver 2017/18, qui sera vendue exclusivement dans les trois boutiques en propre de Costume National au Japon et dans celle de Hong Kong. L’idée est de commencer avec une distribution en gros à partir du printemps-été 2018, et à moyen ou long terme, selon les conditions du marché, de rouvrir des boutiques en Italie.

« Udo a une grande personnalité. Il a un énorme respect pour Costume National, et devrait apporter à la marque le style japonais très portable, qu’il propose déjà pour sa propre marque Factotum. Ezumi, quant à lui, a un style plus européen car il a étudié en Angleterre. Il va introduire de son côté une vision plus internationale avec une touche japonaise, tout comme dans sa marque éponyme », souligne la société.


Yasutoshi Ezumi - woolmarkprize.com

Né en 1971, Koji Udo est diplômé de l’école Tokyo Mode Gakuen où il a suivi un cursus "business" avant de démarrer dans la vie active comme vendeur chez le célèbre concept-store nippon Beams. Après quelques années, il quitte le magasin pour se lancer en propre dans la mode, en créant en 2004 le label masculin Factotum. La marque, qui propose un vestiaire décontracté quotidien avec une touche fashion, défile à Tokyo, où elle compte de nombreux fans.

Yasutoshi Ezumi est né à Hiroshima en 1981. Diplômé à l’école londonienne Central Saint Martins, il débute comme assistant designer chez Alexander McQueen puis passe chez Aquascutum, se spécialisant dans le tricot. En 2010, il crée son propre label de prêt-à-porter féminin Yasutoshi Ezumi en expérimentant de nouvelles formes et défile à Tokyo. Il a notamment été sélectionné pour le prix Woolmark 2016/17.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER