×
5 697
Fashion Jobs
Publicités

Coton : des prix "sous haute pression" pour la saison 2019/20

Publié le
today 10 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’International Cotton Advisory Committee (le Comité consultatif international du coton, ICAC) table sur un repli de la consommation et des échanges internationaux de coton sur la saison 2019/20, après une saison précédente marquée par des nombreuses fluctuations, débutée sur une hausse des prix pour terminer sur une chute notable.


Shutterstock


Sur la saison 2018/19, les surfaces allouées à la culture du coton se sont contractées de 1 % à 32,6 millions d’hectares, tandis que le rendement s’est réduit de 2 % avec 790 kilos récoltés en moyenne par hectare. Deux facteurs qui ont conduit à un recul de 3 % de la production mondiale, à 25,7 millions de tonnes.

Les stocks mondiaux ont pour leur part progressé de 1 % pour atteindre les 18,7 millions de tonnes, détenus à 48 % par la Chine. L'ICAC relève par ailleurs l'évolution "en montagnes russes" des prix. Ainsi, si la saison avait commencé avec un prix de 99,5 cents la livre, après moult variations, elle se termine à 84 cents, contre 88 à la fin de la saison précédente. 

“Après des années de calme relatif, le marché mondial de l’agriculture est face à l’incertitude politique et aux tensions commerciales”, note l’ICAC, qui s’attend à des prochaines saisons “challengeantes” pour le marché de la matière blanche.

Concrètement, l’ICAC table pour la saison 2019/20 sur une hausse d’un million de tonnes côté production, avec 26,7 millions de tonnes, tandis que la consommation devrait s'afficher en retrait, plaçant les prix mondiaux “sous haute pression pour l’année à venir”. Prix dont la moyenne projetée pour l’année en cours est de 75,5 cents la livre.


Évolutions de la production et de la demande de coton sur trois saisons - ICAC



Les échanges mondiaux de coton devraient également se contracter. L’Inde devrait être le principal producteur de coton sur la saison, avec 6 millions de tonnes attendues, et cela malgré un taux de rendement des sols comptant parmi les plus bas de la planète, avec 440 kilos par hectare contre 780 en moyenne.

Côté consommation, la Chine devrait être le principal acheteur, avec 8,05 millions de tonnes (-2 % sur un an). Des hausses notables sont attendues du côté du Mexique, avec 141 000 tonnes (+48 %), et du Pakistan, avec 711 000 tonnes (+8 %). 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com