×
Publicités
Publié le
3 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Coton: la chute de production devrait doper les échanges mondiaux

Publié le
3 févr. 2021

L'International Cotton Advisory Comite table pour la fin de saison 2020/2021 sur une contraction des surfaces allouées à la culture du coton dans les principaux pays producteurs. La production déclinerait ainsi de 8%, à 24 millions de tonnes. Relançant ainsi très probablement le commerce international du coton, qui s'était réduit à partir de la fin 2019.


Shutterstock



Sur la saison en cours, débutée en août dernier, les productions devraient connaitre des reculs à deux chiffres aussi bien aux Etats-Unis qu'au Brésil, ainsi qu'en Afrique de l'Ouest, en Turquie et en Ouzbekistan, selon l'ICAC. Ces baisses intervenant dans la plupart des cas dans des pays où l'industrie textile dépend des productions locales de matières, l'instance anticipe donc un rebond des échanges internationaux de coton, avec une projection de 9,3 millions de tonnes.

Ce cas de figure est particulièrement vrai pour les filières textiles des Etats-Unis et du Brésil. Le recul des quantités de coton récoltées localement devrait amener les deux pays à doper respectivement de 45% et 17% leurs importations de coton. Ce qui, sur une saison "normale", aurait signifié au passage une hausse des prix pour la matière blanche. Mais, sauf catastrophe du côté des récoltes dans les mois à venir, la hausse de la demande devrait cette fois être compensée par le bon niveau de stock du coton que devrait afficher la filière à la fin de la saison.

Au-delà du coton utilisé directement, le secteur textile pourra ainsi compter sur 21,1 millions de tonnes stockées en attendant d'être mis à profit. Ce qui n'empêche pas pour autant l'ICAC de revoir ses projections à la hausse. Les prix devraient ainsi se stabiliser fin juillet aux alentours de 73,5 cents (90 centimes d'euros) par livre, contre les 62,8 cents (52,2 centimes d'euros) précédemment anticipés par l'organisme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com