×
6 351
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
10 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Coton: la France renforce son soutien à la filière ivoirienne

Publié le
10 mai 2021

La France vient de signer avec la Côte d'Ivoire une convention de crédit portant sur un montant de 40 millions d'euros (26,2 milliards de francs CFA) destinés à financer le projet d'appui à "la résilience des systèmes cotonniers du nord de la Côte d'Ivoire", ou Resco. Un sujet stratégique pour le troisième pays producteur sub-saharien de coton, derrière le Burkina Faso et le Mali.


Shutterstock



Le soutien français a été officialisé le 29 avril à l'occasion d'une visite du ministre français de l'Économie Bruno Le Maire en Côte d'Ivoire, où il a rencontré le ministre local des Finances Adama Coulibaly. Le financement va se faire par l'Agence Française de Développement (AFD), et via le directeur de l'agence AFD d'Abidjan Emmanuel Debroise.

Le projet Resco vise à renforcer les infrastructures nécessaires à l'exploitation locale du coton, comme les routes rurales, ou les équipements de stockage et de transformation. Les fonds doivent également permettre de renforcer la recherche, le conseil aux exploitants, ainsi qu'aider à la structuration des coopératives et organisations de la filière. L'État ivoirien estime que le projet devrait bénéficier à plus de 120.000 exploitations, qu'il entend voir s'adapter aux changements climatiques via l'agroécologie et la mécanisation.

Le projet repose sur un partenariat public-privé entre le ministère ivoirien de l'Agriculture et la structure Intercoton, première interprofession de la Côte d'Ivoire qui cofinance le dispositif avec les producteurs à hauteur de 30%. Le soutien financier de la France à la filière coton n'est quant à lui pas nouveau, l'Hexagone contribuant à son développement depuis 2013.

La Côte d'Ivoire figure au Top 15 des pays producteurs de coton. Classement dominé par Chine, Inde, USA, Pakistan et Brésil, et où le pays est par ailleurs devancé par Ouzbekistan, Australie, Turquie, Argentine, Grèce, Mexique, Turkménistan et Birmanie. Sans oublier le Burkina Faso et le Mali qui sont, avec la Côte d'Ivoire, regardés avec attention par les pays textiles comme des alternatives prometteuses aux grands pays cotonniers.

Mais la production locale reste cependant freinée par ses infrastructures, de même que par l'absence notable de débouchés locaux pour la matière blanche. La production ivoirienne de coton est tournée à 95% vers l'export, sur un total estimé à 990.000 balles de coton pour la saison 2019-2020. Sur celle-ci, le Bangladesh était de loin le premier consommateur de coton ivoirien, devant la Malaisie, le Pakistan, le Vietnam, la Chine, l'Inde et l'Indonésie. Pays figurants au top 15 des pays fournisseurs de la France en habillement.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com