×

Coty : de nombreux candidats disposés à acquérir la division "professionnelle"

Publié le
21 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pour réduire sa dette et simplifier sa structure, l’américain Coty indiquait en octobre dernier qu’il envisageait de céder sa division professionnelle incluant des marques capillaires et de soins des ongles comme Wella, O.P.I ou Sally Hansen. "Cela allégerait notre bilan et améliorerait notre faculté à investir dans des domaines avec le potentiel de croissance le plus grand", expliquait alors Pierre Laubies le directeur général du groupe américain de cosmétiques.


Produit Wella



Selon Bloomberg, cette option semble se dessiner puisque les fonds Advent International (qui avait notamment investi dans Lululemon ou Gérard Darel), Bain Capital (Canada Goose, Maesa… ) et Cinven prépareraient des offres de reprises. Ils ne seraient pas les seuls intéressés, Henkel, Clayton Dubilier & Rice et le néerlandais Unilever (qui a d’ailleurs entamé un audit de sa branche cosmétique), seraient aussi dans les rangs. Selon l’agence de presse le montant de la transaction pourrait flirter avec les 8 milliards de dollars (7,4 milliards d'euros).

Au deuxième trimestre de son exercice 2019/20, couvrant la période de septembre à décembre, le parfumeur américain a enregistré un chiffre d’affaires de 2,34 milliards de dollars (2,1 milliards d’euros), en retrait de 6,6 %. Et si sur le premier semestre de son exercice Coty a réduit ses pertes, le groupe, qui compte dans son portefeuille des marques beauté telles que Burberry, Gucci, Tiffany ou encore Hugo Boss, rencontre toujours des difficultés à intégrer les 43 marques de cosmétiques acquises en 2015 auprès de Procter & Gamble pour un montant de 12,5 milliards de dollars.

 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com