×
5 668
Fashion Jobs
LA REDOUTE
Chef de Produit Literie H/F
CDI · ROUBAIX
LA REDOUTE
Responsable Qualité Produit Meuble H/F
CDI · ROUBAIX
LA REDOUTE
Responsable Qualité Produit Textile H/F
CDI · ROUBAIX
JEROME DREYFUSS
Product Owner H/F
CDI · PARIS
MP L'OCCITANE
CDI - Responsable Grands Comptes H/F
CDI · PARIS
SINTEL
HR Business Partner IT (H/F)
CDI · PARIS
LABOMODE GROUP / FASHOP
Responsable de l'Information
CDI · STRASBOURG
SINTEL RECRUTEMENT
Sourceur Textile Proche Import (H/F)
CDI · IVRY-SUR-SEINE
MP L'OCCITANE
CDI - Digital Influence Leader H/F - l'Occitane en Provence
CDI · PARIS
ADIDAS
Senior Manager Merchandising & Activation Décathlon H/F
CDI · PARIS
ONLY
Responsable Commercial Only Noos (Basé au Danemark)
CDI · AARHUS
CHRISTIAN DIOR COUTURE
Chef de Groupe Baby Dior (H/F)
CDI · PARIS
DRAEGER
Chef de Produit Accesoires de Mode H/F
CDI · PARIS
BANANAMOON
Chargé(e) Des Opérations Logistiques
CDI · NICE
A LA SOURCE...
Responsable Approvisionnement / Import (H/F)
CDI · MONTPELLIER
DES PETITS HAUTS
Chef de Produit Chaîne et Trame (H/F)
CDI · PARIS
VERTBAUDET
UK Conversion & ux Manager (f/h - CDI)
CDI · TOURCOING
COURIR FRANCE
Chargé.e de Stocks / Stock Keeper - c.c Grand Place - Grenoble - CDI - 35h - f/h
CDI · GRENOBLE
ANAÏK
Poste CDI Commercial(e) f/h - Villeneuve d’Ascq 59
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
MP L'OCCITANE
CDI - Chef de Projet Digital Senior Acquisition & Media - Europe, UK, us H/F - Erborian
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Area Manager (H/F)
CDI · PARIS
CALVIN KLEIN
Sales Manager H/F - Calvin Klein - Troyes - CDI 35h
CDI · TROYES
Publicités
Par
Reuters
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
11 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Coty retrouve des couleurs grâce à ses marques de prestige

Par
Reuters
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
11 mai 2021

Les catégories les plus prestigieuses de Coty Inc., comme les parfums Burberry et les fonds de teint Gucci, ont repris leur croissance au troisième trimestre après une année 2020 tumultueuse. Les pertes nettes du fabricant de cosmétiques ont largement diminué.


Les ventes du département Prestige de l’entreprise, qui fabrique notamment les rouges à lèvres Gucci et les soins du visage Philosophy, sont en croissance de 6,5% à 600,6millions de dollars (494,17millions d’euros) pour la première fois depuis plus d’un an - Gucci


Les ventes de l’entreprise ont dégringolé l’année dernière. Confinées, les consommatrices se sont largement désintéressées des produits de maquillage. Maintenant, Coty profite d’une demande en hausse pour les produits de beauté de luxe en Chine et aux États-Unis, qui pourrait compenser la baisse subie.

Les ventes du département Prestige de l’entreprise, qui fabrique notamment les rouges à lèvres Gucci et les soins du visage Philosophy, sont en croissance de 6,5% à 600,6 millions de dollars (494,17 millions d’euros) pour la première fois depuis plus d’un an.

Mais des restrictions sont toujours en vigueur dans certains pays européens, dont le Royaume-Uni et la France, empêchant une vraie reprise de la demande pour les produits de l’entreprise au troisième trimestre. Sur le continent européen, les ventes sont en baisse de 7,8% pour cette période, alors qu’en Asie Pacifique, comprenant la Chine, elles sont en progression de près de 28%.

"Nous commençons à remarquer une amélioration au Royaume-Uni […]. La levée des confinements devrait encourager la reprise de l’activité au quatrième trimestre", affirme la PDG Sue Nabi à Reuters.

Coty espère aussi connaître le même succès aux États-Unis qu’en Chine. Le pays a amorcé sa réouverture grâce à une campagne de vaccination au rythme soutenu. "Aux États-Unis, une partie de l’activité est encore soumise à une certaine pression en raison de la concurrence, mais la ligne Prestige est en croissance", souligne Sue Nabi.

Les revenus nets de Coty se sont contractés de près de 3% à 1,03 milliard de dollars (850 millions d’euros), des résultats conformes aux attentes des analystes. Les profits restent à zéro.

Les actions de l’entreprise new-yorkaise, qui ont gagné près de 50% depuis le début de l’année, étaient en baisse d’environ 5% à 9,84 dollars (8,10 euros) avant l’ouverture de la bourse. Les pertes nettes attribuables aux actionnaires communs sont de 18,5 millions de dollars (15,22 millions d’euros) pour le trimestre finalisé le 31 mars, contre des pertes de 271,6 millions de dollars (223,47 millions d’euros) un an auparavant.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.