×
6 613
Fashion Jobs
GALERIES LAFAYETTE
Marketing Manager Pour Citynove H/F
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Coordinateur Travaux H/F
CDI · CLICHY
SMCP
Contrôleur de Gestion Fonctions Centrales & Logistique H/F
CDI · PARIS
COURIR
Chef.fe de Projet Moa E-Commerce - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
3 mars 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Couleurs et raffinement pour le prêt-à-porter automne-hiver 2008/2009

Par
AFP
Publié le
3 mars 2008

PARIS, 3 mars 2008 (AFP) - La présentation des collections de prêt-à-porter féminin pour l'automne-hiver 2008/2009, qui s'est achevée dimanche 2 mars, a illustré une grande diversité créative, avec une mode souvent colorée, parfois très proche de la haute couture (Voir l'intégralité des défilés).

La saison a aussi été marquée par des passages de relais plutôt bien accueillis dans deux grandes maisons, Valentino et Emanuel Ungaro.

Alessandra Facchinetti, ex-directrice artistique de Gucci qui a succédé au fondateur de la griffe, a réussi à moderniser le style Valentino sans en trahir l'esprit. La collection du jeune Esteban Cortazar, chargé de redonner un nouveau souffle à Ungaro, toute en souples drapés, a été accueillie avec bienveillance même si elle a moins convaincu.

"Il y a eu un aspect festif, un bonheur d'être là qui n'existait pas" avant, a estimé le président de la Fédération française de la couture, Didier Grumbach, à propos des défilés. "C'est peut-être un antidote à une situation politique qui nous fait peur", a-t-il ajouté. "C'est l'annonce d'une phase positive".

L'un des défilés les plus joyeux aura sans doute été celui de John Galliano pour Christian Dior, qui a célébré les années 60 avec une bonne humeur contagieuse. Si Alber Elbaz pour Lanvin a proposé une collection presque totalement noire, les couleurs ont explosé chez Kenzo, Jean-Charles de Castelbajac, Christian Lacroix, Dries Van Noten, Elie Saab...

Un certain nombre de collections sont apparues plus proches de la haute couture que du prêt-à-porter, notamment celles d'Alexander McQueen, Ralph Rucci, Balmain, Givenchy.

Plusieurs créateurs ont proposé des vestiaires aux allures futuristes, comme Miuccia Prada avec ses austères cyclistes accompagnés de fines cagoules, pour sa seconde ligne, Miu Miu. Stefano Pilati a surpris chez Yves Saint Laurent, avec une collection très dure, minimaliste. "Il a pris des risques", estime Jean-Jacques Picart, consultant de mode.

Chez le Japonais Issey Miyake, l'avenir est dans le papier, avec des vêtements jetables.

Les préoccupations écologiques se sont exprimées avec force chez Vivienne Westwood dont les vêtements avaient été peints par des enfants, de manière plus discrète chez d'autres, comme les Japonais Commuun, qui n'ont utilisé que des tissus naturels et bio.

La fourrure s'est imposée sur de nombreux podiums, surtout chez Jean Paul Gaultier qui l'a associée à de la fausse fourrure.

Moins d'accessoires ont été proposés. Chez Chanel, Karl Lagerfeld les avait symboliquement placés, en reproductions géantes, sur un manège installé sous la verrière du Grand-Palais. Il a fait défiler des mannequins qui ne portaient quasiment pas de bijoux.

L'ourlet descend, notamment chez Chanel, avec de longue jupes droites en tweed, ou chez Christian Lacroix.

Le cou reste très enveloppé avec des cols hauts, cheminée, lavallière... Chez Martin Margiela, des cols géants qui enveloppent les épaules se développent à la verticale, dissimulant une partie du visage.

Les manches bouffantes ou en bulbes sont nombreuses. Les épaules font l'objet de beaucoup d'attention. José Castro réintroduit les épaulettes pour élargir leur ligne, Anne-Valérie Hash les redessine avec de courtes manches à facettes.

La saison est restée "dans la réflexion" avec "une mode pas encore totalement courageuse", à l'exception du "graphisme d'Yves Saint Laurent qui va un peu plus loin", estime Anna Piaggi, directrice du magazine Vogue italien.

Pour Jean-Jacques Picart, "il y a eu des messages mais pas beaucoup d'adrénaline".

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.