×
5 595
Fashion Jobs
KS BEAUTE
Chef de Secteur Expert / Responsable Des Ventes
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Gestionnaire Des Stocks H/F
CDI · LYON
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
19 sept. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Courir affirme ses ambitions d'expansion et entre sur le marché néerlandais

Publié le
19 sept. 2022

Avec l'ouverture de trois magasins au cours des prochaines semaines dans le sud des Pays-Bas, Courir entre dans un nouveau marché alors qu'il consolide sa présence en Espagne, au Portugal et chez le voisin belge. En France, Pierre Chambaudrie, le directeur général de l'enseigne de sport, confirme la belle dynamique de celle-ci, annonçant une progression des ventes sur la période cruciale de rentrée scolaire et revendiquant une position de leader du secteur de la vente de sneakers avec une part de marché de 16% dans l'Hexagone.


Pierre Chambaudrie, directeur général de Courir - DR


"Nos ambitions formulées à la suite des confinements liés au Covid-19 se sont confirmées, explique le dirigeant à FashionNetwork.com. Nous avons repris notre route en avant. En France, nous affirmons notre leadership, notamment sur la femme. Mais le gros sujet pour nous c'est l'expansion européenne. Par exemple, en Espagne, on a ouvert un magasin à Santander et un point de vente supplémentaire à Madrid, et nous dépassons désormais les vingt unités dans le pays. Le Portugal est un marché plus petit mais nous sommes à cinq magasins. Et la Belgique fonctionne très bien donc nous continuons le maillage avec plus de vingt adresses. Notre plan de route comprend l'ouverture d'un pays par an. Nous commençons aux Pays-Bas ce mois-ci."

Dans les deux prochaines semaines, Courir, qui appartient au fonds Equistone, va ainsi ouvrir une dizaine de magasins de 250 à 300 mètres carrés sur ces différents marchés... dont trois dans le sud des Pays-Bas, dans les régions frontalières de la Belgique. L'enseigne ouvre ainsi avec son concept Wood en direct à Bréda, Tilbourg et Eindhoven.

"C'est un premier pas et une avancée dans un pays très intéressant car extrêmement concurrentiel. Il y a beaucoup d'acteurs. Certains concurrents importants ont même leur siège sur place et il y a aussi quelques indépendants qui font du très bon travail. Pour nous, même si c'est un pays qui a une dizaine de millions d'habitants, cela va nous permettre de tester ce que nous avons validé dans d'autres marchés. Cela va permettre d'être encore plus exigeant".

Opportunités de croissance externe



Une étape importante donc dans une stratégie de renforcement sur les marchés existants et de développement à l'international qui devrait se prolonger dans les années à venir en direct ou via des croissances externes.

A propos de ces dernières, Pierre Chambaudrie note qu'"il y a des dossiers intéressants sur le marché actuellement. Nous en regardons plusieurs, avec l'objectif que certains se décantent dans les dix-huit mois. Ce sera pour nous un moyen d'accélérer notre projet de déploiement et de nous donner un argument supplémentaire dans notre projet idéal d'atteindre le milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2026. Pour ces accords, cela dépend des pays. Dans certains marchés, cela peut être intéressant sur des petits réseaux de quatre ou cinq magasins bien placés; sur d'autres, cela peut être une vingtaine d'emplacements."

Courir, avec une croissance proche des 10% par rapport à 2021, devrait franchir la barre des 600 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2022, et ceci malgré quelques aléas de livraisons de produits de la part de certains de ses fournisseurs produisant leurs modèles en Asie.

Une croissance que l'enseigne a construit en s'appuyant sur la dynamique toujours positive du secteur de la sneaker, de la montée en puissance des ventes de produits pour les femmes mais aussi avec l'accélération de son site internet, qui lui permet notamment de renforcer son offre textile.

"Sur le digital, nous avons doublé notre part de marché en deux ans, affirme le dirigeant. Nous sommes troisième sur la vente de sneakers en France, derrière Zalando et Amazon. Cela veut dire que nous sommes leaders si l'on se compare aux enseignes qui sont présentes en physique et sur le web. Notre omnicanalité soutient notre développement: nous avons développé l'e-réservation, le ship-from-store... Ensuite, nous sommes connus comme une enseigne de sneakers. On ne sera jamais une enseigne textile. En revanche, sur le net, nous pouvons proposer un nombre de références en vêtements beaucoup plus large. Et cela nous permet d'avoir de l'achat incrémental cohérent avec notre offre de sneakers, avec beaucoup de basiques sur du t-shirt, des hoodies et des pantalons qui constituent les silhouettes urbaines."

Dans le textile comme sur la chaussure, les grandes marques du sport lifestyle tirent toujours leur épingle du jeu. Nike, Adidas et Puma continuent de donner le rythme, mais des acteurs comme New Balance et Converse ont actuellement le vent en poupe.

Et pour la fin d'année?  "Pour l'instant, notre réseau continue de réaliser de belles performances, admet le dirigeant. Mais nous avons tous en tête le sujet de l'inflation et d'une crise du pouvoir d'achat qui nous inquiète. Je croise les doigts mais jusqu'à maintenant nous ne sommes pas affectés. On voit aussi que les prix des baux commerciaux restent assez stables et c'est un bon signe. Mais je n'ai pas de boule de cristal et nous partageons les incertitudes du marché".
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com