×
Par
AFP
Publié le
3 juil. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Couture: la sensualité de Gustavo Lins, les voilettes brodées d'Armani

Par
AFP
Publié le
3 juil. 2012

Le Brésilien Gustavo Lins a présenté mardi à Paris des modèles d'une grande sensualité, robes foulard passant derrière la nuque, satin de lin ou vison "bleu céleste", tandis qu'Armani éblouissait avec des voilettes brodées de cristaux, sur un vestiaire velours et soie moins convaincant.

Sur un air de bossa nova langoureux, Gustavo Lins a investi les salons de l'ambassade de son pays pour présenter modestement 14 silhouettes où dominent les noirs.

Il s'est inspiré de l'arrondi des coutures sur un ballon de foot pour dessiner des épaulettes de cuir sur une blouse en mousseline noire, montre-t-il en coulisses à l'AFP. Mais aussi de la porcelaine de la manufacture de Sèvres, qui est "comme une armure légère qui ne sert à rien puisqu'elle se casse: un peu surréaliste, comme la haute couture", plaisante-t-il. Elle figure en bijoux turquoise ou or.

Le couturier crée des pantalons qui se "bloquent entre la chute des reins et le départ des fessiers, c'est là que tout se joue", et des drapés somptueux, fluides, qui respirent la simplicité alors qu'ils sont soigneusement architecturés. Son objectif, rendre les femmes "hyper sensuelles tout en restant super dignes".

Pendant le défilé, chaque fille arrive avec un homme assistant qui lui prend son manteau avant qu'elle ne retraverse la salle pour montrer ce qu'elle porte en dessous.

Le défilé de la collection "Privé" de Giorgio Armani, auquel assistaient notamment Sophia Loren et Claudia Cardinale ainsi que Zoe Saldana ("Avatar"), a manqué de souffle malgré des pièces spectaculaires et des voilettes transparentes, brodées de cristaux pesants qui les maintenaient sous le visage.


Armani Privé automne-hinver 2012-2013 (Photo PixelFormula)

Le velours noir est omniprésent, y compris sur de larges pantalons recouvrant des chaussures plates, mais surtout en vestes courtes s'alliant pour le jour avec du bleu, violet ou lilas.

Pour l'heure des cocktails, entre chien et loup, le coucher de soleil apporte du fuschia, du bleu électrique ou bleu nuit, ainsi que de nombreuses paillettes figurant une nuit étoilée, projetée au fond de la salle.

Enfin, les robes longues pour le soir, plutôt droites, toujours en velours noir ou en soie richement brodée, oscillent du bleu au noir et brillent de mille cristaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.