×
Publicités
Par
AFP
Publié le
25 janv. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Couture: Tapis rouges, peaux et coupes organiques, hommages à Lesage

Par
AFP
Publié le
25 janv. 2012

PARIS, 25 jan 2012 (AFP) - Le troisième et dernier jour des défilés haute couture à Paris a été dominé par la présence de l'actrice Bérénice Bejo chez l'expert des tapis rouges Elie Saab, l'hommage de Jean Paul Gaultier à Amy Winehouse et les débuts de la jeune Française d'origine chinoise Yiqing Yin.


Modèle du défilé Yiging Yin

OSCARS - L'actrice française Bérénice Bejo était l'invitée de marque mercredi chez le Libanais Elie Saab, admirant depuis le premier rang une succession de robes de princesse parfaites pour le tapis rouge, au lendemain de sa nomination aux Oscars.

Chevelure auburn relevée dans une savante queue de cheval, la comédienne en robe fuchsia et talons de soie noire, interrogée par l'AFP sur sa tenue fin février à Los Angeles, joue les mystérieuses, répondant d'une moue.

Le couturier, qui a déjà habillé la star à quatre ou cinq reprises pour des soirées officielles, reconnaît que les tapis rouges, c'est sa "spécialité" et son staff "croise les doigts".

La comédienne muette dans le film français "L'Artiste", nommé dix fois aux Oscars, a admiré ses robes blanches, sirènes ou baby-doll, puis vert d'eau, jaune pâle, beige poudré, bleu ciel acidulé ou rose vif. "J'ai adoré les couleurs, c'est fluide, très féminin", confie-t-elle.

Elie Saab a pensé cette collection estivale, richement brodée de fleurs et de strass, comptant une majorité de robes longues et vaporeuses, pour "une impératrice moderne". "En construisant les couleurs, j'ai pensé à des pastels légèrement acides pour donner aux robes un effet féerique", a-t-il ajouté.

ENERGIE ANIMALE - Du renard, des formes organiques et d'impressionnants drapés, la Française d'origine chinoise Yiqing Yin, 26 ans, a "voulu créer des sortes de totems, à mi-chemin entre l'animal et l'architectural" pour son premier défilé dans le calendrier officiel de la couture.

"Comme si le corps se transformait et était figé dans le temps a mi-chemin", explique-t-elle. Elle a baptisé sa collection "In carne", en évoquant une "animalité sans provocation, une animalité acceptée".

De la fourrure et de la dentelle française retravaillée, sa palette va du noir au blanc en passant par des ocres et de "l'or avant qu'il ne brille".

"J'ai voulu transformer les matières, comme la dentelle ou autres savoir-faire traditionnels, et en faire quelque chose de nouveau, d'organique, qui s'intègre au corps en partant de l'anatomie et non comme une décoration."

HOMMAGES A LESAGE - Plusieurs couturiers ont rendu hommage au doyen des brodeurs François Lesage, disparu en décembre, notamment Alexandre Vauthier qui lui a dédié son défilé ou encore Bouchra Jarrar, qui a désigné l'une de ses silhouettes en son honneur.

M. Vauthier, qui a présenté une collection faisant largement appel aux métiers d'art, était l'un des "chouchous" de M. Lesage. Cet incontournable artisan de la haute couture, blagueur et toujours optimiste, aimait prendre sous son aile et encourager les jeunes talents.

"Je lui dédie ma collection, centrée sur mes codes et vraiment dans la subtilité", après une collection très graphique et toute rouge en juillet dernier, a expliqué le couturier barbu à l'AFP.

Bouchra Jarrar, qui a présenté une collection de prêt-à-porter de haut vol dans le calendrier couture, a été formée notamment chez Christian Lacroix, le "filleul" en mode de M. Lesage. Elle a signalé sur son programme qu'elle dédiait au brodeur un chemisier boutonné dans le dos, avec des boutons dorés, dont une manche était entièrement rebrodée de paillettes transparentes et de strass.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.