×

Covid-19 : Bestseller raccourcit le délai de paiement de ses fournisseurs

Publié le
7 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que les polémiques se sont multipliées depuis mars au sujet des marques suspendant le paiement de leurs fabricants, le groupe Bestseller vient d'annoncer qu'il adopte un modèle de paiement accéléré afin d'accompagner ses fournisseurs dans la reprise de l'activité.


Shutterstock


La maison-mère de Vero Moda et Jack & Jones annonce qu'elle va "immédiatement lancer les paiements sur les commandes en cours et mettre en place un dispositif de paiement anticipé jusqu'à octobre, afin de sécuriser la trésorerie des fournisseurs". Dans le détail, là où les paiements s'effectuent d'ordinaire dans un délai de 90 jours, les commandes passées de juillet à septembre seront payées sous seulement 10 jours.

Cette annonce intervient alors que le groupe a dû adapter son approvisionnement pour ses collections printemps-été 2020, tout en assurant avoir minimisé tant que possible l'impact sur les façonniers les produisant. La contraction de la consommation d'un côté et la mise en suspens de l'activité industrielle dans de nombreux pays a en effet placé l'ensemble de la chaîne de valeur sous pression. Pour l'entreprise, le but de ce dispositif est "d'accompagner (ses) partenaires à travers la crise".

Les annulations de commandes déjà en cours de production, ou les renégociations forcées de prix, se sont multipliées depuis mars dans la filière au niveau international. Bestseller avait pris part à la constitution d'un groupe de travail international destiné à élaborer les étapes nécessaires au respect des engagements envers les fournisseurs. Une alliance de groupes et marques comptant dans ses rangs Under Armour, H&M, Adidas, C&A, Inditex, PVH, Primark et Marks & Spencer, ou Bestseller.

En France, le ministère de l'Économie avait dû très tôt réagir. Bercy indiquait dès mars que les mauvais payeurs ne pourraient profiter des aides mises en place par l'État. Avec d'un côté des enseignes où les défaillances se multiplient, et de l'autre des fabricants connaissant avec le printemps-été 2020 des commandes plus réduites, les prochains moins s'annoncent critiques pour la filière textile.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com