×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
14 avr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Covid-19 : la justice ordonne à Amazon France de limiter son activité aux "produits essentiels"

Par
Reuters
Publié le
14 avr. 2020

Paris, 14 avr 2020 (Reuters) - La justice française a sommé mardi Amazon de restreindre son activité aux marchandises essentielles sous 24h00, le temps qu'une évaluation des risques professionnels puisse être menée, a annoncé l'organisation Union syndicale solidaires. La filiale française du géant américain devrait faire appel, mais celui-ci n'est pas suspensif.


Archives - AFP/Thomas Samson


Le tribunal judiciaire de Nanterre, qui avait été saisi mercredi dernier par l'organisation syndicale, a assorti sa décision d'une astreinte d'un million d'euros par jour de retard ou par infraction constatée.

"Il est ordonné (...) à Amazon de restreindre l'activité de ses entrepôts aux seules activités de réception, de préparation et d'expédition des marchandises de produits alimentaires, de produits d'hygiène et de produits médicaux", déclare le tribunal dans sa décision, citée par Maître Judith Krivine, conseil du syndicat, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Des organisations syndicales réclament depuis plusieurs semaines l'interruption des activités du géant du commerce en ligne dans l'Hexagone, jugeant insuffisantes les mesures mises en place par le groupe américain pour protéger ses salariés.

Amazon estime pour sa part avoir pris les dispositions nécessaires, notamment la prise de température à l'entrée de sites, la mise à disposition de masques et de gel hydroalcoolique, et des marquages au sol pour respecter une distance de sécurité.

Le distributeur en ligne a également promis de limiter son activité aux produits essentiels, une mesure qui ne se traduit cependant pas dans les faits selon des représentants syndicaux, citant de nombreux exemples d'articles non essentiels continuant d'être expédiés par la plateforme.

Face aux alertes syndicales et alors que plusieurs cas de contamination ont été recensés parmi les salariés, l'inspection du Travail a procédé au début du mois à des contrôles sur les sites d'Amazon qui ont donné lieu à cinq mises en demeure.

Le tribunal de Nanterre impose à Amazon de procéder à une évaluation des risques professionnels en concertation avec les représentants du personnel.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.