×
Publicités
Par
AFP
Publié le
11 oct. 2005
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Crise de la chaussure à Romans : désignation d'un cabinet de reclassement

Par
AFP
Publié le
11 oct. 2005

LYON, 11 oct 2005 (AFP) - Un cabinet lyonnais de reclassement a été désigné pour suivre les salariés de la filière cuir-chaussure, touchés par une crise dans le bassin de Romans-sur-Isère (Drôme), a annoncé mardi la préfecture de la Drôme dans un communiqué.


Manifestation de salariés des entreprises de chaussures Stéphane Kélian et de Charles Jourdan manifestent le 2 septembre 2005 à Romans-sur-Isère Photo : Jean-Philippe Ksiazek

Le cabinet BPI, dont le siège social est situé à Lyon, a été retenu après un appel à candidature effectué auprès de 12 organismes spécialisés, et implantera une agence spécifique à Valence en fin d'année 2005, a précisé la préfecture.

Longtemps considérée comme la capitale de la chaussure de luxe, l'agglomération de Romans, qui accuse un taux de chômage de 16,7%, a subi deux coups durs fin août avec la liquidation judiciaire de Stéphane Kélian Production, entraînant la suppression de 143 emplois, et la mise en redressement judiciaire de son concurrent Charles Jourdan, qui menace 430 emplois.

Le 29 septembre, le ministre délégué aux Collectivités territoriales, Brice Hortefeux, avait annoncé la nomination d'un sous-préfet, Pierre Clavreuil, chargé de coordonner les actions de l'Etat, notamment de reconversion, dans le bassin de Romans-sur-Isère.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.