×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
30 juin 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Croisière Max Mara: "Couleur locale", sophistication raffinée.

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
30 juin 2021

En ce moment, une question fait débat dans le monde de la mode: au sortir de la pandémie, les femmes privilégieront-elles plutôt la sophistication et l'élégance, ou bien le confort ? Ian Griffiths, le directeur de la création de Max Mara, est convaincu qu'elles choisiront la voie du raffinement et de la grâce.


Max Mara, collection Croisière 2022 - Max Mara

 
Sa collection Croisière 2022 pour Max Mara, dévoilée mardi soir dans la splendeur de l'hôtel le plus réputé d'Italie, le Mezzatorre, sur la magnifique île verdoyante d'Ischia, rendait hommage aux "Swans", les "Cygnes de la Cinquième Avenue", cette légendaire bande d'amies de Truman Capote — Slim Keith, Lee Radziwill, Gloria Guinness, Babe Paley, C. Z. Guest et Marella Agnelli. Des beautés fortunées qui ont inspiré Diamants sur canapé et dont le sens unique du style, qui consistait à se transformer en "œuvre d'art vivante", selon la formule de Capote, a laissé une empreinte durable sur la mode.

À la recherche d'inspiration pour son premier défilé post-confinement de 2021, Ian Griffiths s'est replongé dans certains de ses romans préférés: dans l'un d'eux, il a découvert que Truman Capote a séjourné un printemps à Ischia, comme il le raconte dans une description admirablement rédigée. Pendant quatre mois, l'écrivain américain a habité dans une pensione juste à l'ouest de Mezzatorre, dans le village de pêcheurs de Forio, décrit dans son troisième livre, Couleur Locale (Local Color). D'où le titre de la collection.

La collection et le défilé esquissaient un équilibre subtil entre la simplicité intègre de la vie sur l'île et la sophistication extrême des Swans, qui descendaient deux fois par an à Paris pour la saison de la Haute Couture pour "déjeuner au Ritz et dîner chez Maxim's", raconte Ian Griffiths.

On a donc découvert une version plutôt "couture" de la collection croisière, et c'est tant mieux. Trop souvent, les collections croisière se résument à des robes de cocktail et à des maillots de bain pour jolies jeunes filles. Ce n'est pas le cas chez Max Mara, où les silhouettes sont hyper raffinées et flatteuses, conçues pour des femmes à l'agenda bien rempli.
 
Ian Griffiths propose par exemple de nouvelles déclinaisons du manteau emblématique 101801 à double boutonnage, cette saison en jersey technique. "La main du tissu est beaucoup plus ronde, ils ne se froissent pas lorsque vous les emmenez en voyage. C'est ça, un bon design", se félicite Ian Griffiths.

Des robes courtes à col cheminée, des jupes taille haute plissées, et des blazers froncés dans le dos. 
 

Max Mara, collection Croisière 2022 - Max Mara


Son modèle le plus mémorable était un manteau beige à col haut, à la coupe historique, qui ressemblait à une cape. Comme pour la plupart des looks, il était porté avec des espadrilles hybridées avec des sandales de sport qui amenaient un côté fonctionnel et pratique à l'ensemble.
 
Comme les Cygnes de Truman Capote, l'opulence se traduisait en simplicité, à la recherche d'une existence pleine de noblesse, alimentée par une nourriture simple, comme un plat de spaghetti cuisiné ensemble entre amies, avec une sauce de tomates locales.

Les collines et les falaises d'Ischia sont couvertes de géraniums, tout comme les jardinières d'un des hôtels favoris des Swans, le Plaza Athenée à Paris. Et la fleur apparaissait en version miniature sur l'un des imprimés principaux de la collection, notamment sur ces longues tuniques qui rappelaient Marella Agnelli.

Mais on ne retrouvait aucune des ornementations de surface qu'on associe habituellement aux collections de couture, souvent lourdement brodées.

"Cette collection rassemble des vêtements que la cliente peut s'approprier à sa guise, qui n'ont pas vocation à montrer que vous partez en voyage", explique le créateur. 

Pour faire une autre référence au raffinement des années 1950, Max Mara a demandé à Ginevra Elkann, la petite-fille de Marella, de réaliser la vidéo du défilé. Tout au long du show, les drones flottaient dans le soleil couchant, au-dessus du podium en pierre, de la crique verdoyante et de la Méditerranée. 

Tout juste diplômée d'une école de cinéma, Ginevra Elkann sortira sa captation du défilé Max Mara jeudi, Juillet 1 à 3 p.m. sur MaxMara.com.



Max Mara, collection Croisière 2022 - Max Mara


Pandémie oblige, à peine 90 invités ont assisté au spectacle, qui commençait par l'arrivée des mannequins en yacht sur le quai du Mezzatorre, au coucher du soleil. Et pas n'importe quel voilier: le même modèle que l'élégant sloop utilisé dans le film d'Anthony Minghella Le Talentueux M. Ripley en 1999 — une histoire sombre d'amour et de meurtre parmi quelques riches américains, tournée à Ischia.

Le tout accompagné d'une bande-son atmosphérique mémorable signée par le DJ new-yorkais Johnny Dynell, qui comprenait notamment le titre Una Notte a Napoli, sur des paroles d'Alba Clemente, qui a assisté au défilé et au dîner avec son mari, le peintre néo-expressionniste Francesco Clemente.

Johnny Dynell a continué à jouer à côté de la piscine après le dîner, pour faire danser les influenceurs, l'équivalent des Swans de nos jours — Caroline Daur, Xenia Adonts, Alexandra Pereira, Leonie Hanne et Camila Coelho. Un sentiment de libération et de joie de vivre planait sur la soirée.

Si les Swans étaient les épouses de banquiers et d'industriels fortunés, les Cygnes d'Instagram embauchent aujourd'hui leurs propres maris en tant que photographes pour les réseaux sociaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com