×
Publié le
27 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cuir : Adapta propose à prix réduits les stocks dormants des fournisseurs

Publié le
27 févr. 2020

Alors que la filière mode poursuit sa lutte contre le gaspillage, la société française Adapta vient de déployer sa marketplace. Elle propose aux créateurs mode, déco et lifestyle d'accéder à prix réduits aux stocks dormants de cuir des fournisseurs des grandes maisons.


Adapta


L'initiative a été lancée en 2018 par Virgine Ducatillon, qui a officié pendant près de dix ans au développement de collections de maisons comme Hermès, Chanel et Céline, et plus spécifiquement sur les pièces de maroquinerie et petite maroquinerie. "C'est dans ce contexte d'approvisionnement en cuir que j'ai découvert cette problématique dans les stocks non-utilisés des maroquiniers et des fournisseurs, dont le stockage coûte cher, et qui étaient parfois détruits", explique la responsable à FashionNetwork.com "Toute l'idée est donc de promouvoir l'éco-conception en transformant cette contrainte en opportunité d'écoulement, et de stimuler au passage la créativité."

Quelque 150 marques et créateurs n'ont pas attendu la marketplace d'Adapta pour faire appel aux stocks négociés par l'entreprise, qui reposait au départ sur un négoce classique. Une démarche qui impose de rassurer les maroquiniers sur le devenir des matériaux sur le fait qu'ils n'iront pas nourrir des produits contrefaits aux antipodes, et qui permet aux tanneurs, mégissiers et fabricants de libérer de l'espace en fin de saison en se dégageant un revenu. Si dans un premier temps, Adapta s'est fait fort de constituer de petits stocks à même de tourner rapidement, la marketplace permet de voir plus loin.

"Le but est de pouvoir pré-réserver des stocks directement auprès des fournisseurs de luxe, de façon a proposer un accès à davantage de peaux et couleurs", explique Virginie Ducatillon, qui résume le principe comme une vente privée de matières premières. "L'outil a d'abord été testé auprès de deux ou trois grandes maisons que je connais bien. Même si les marques veulent aujourd'hui rationaliser leurs productions, il y aura toujours des chutes et reliquats de matériaux."

Pensé comme une centrale d'achat, le portail n'impose pas de minimum de commande, et mentionne pour chaque peau les informations de traçabilité. Adapta pourrait à terme étendre son activité au-delà de son périmètre cuir originel. "J'aimerais bien diversifier avec le textile, et j'ai beaucoup de demandes en ce sens", confie la responsable. Le projet tombe en tous les cas à point nommé, à l'heure où les marques font face à une lutte renforcée contre le gaspillage.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com