Cuir : le budget du Centre Technique amputé de 820 000 euros ?

Alors que la projet de loi de finances 2019 entend plafonner à 10 millions d’euros l’ensemble des taxes affectées des Centre Techniques Industriels, celui lié à la filière cuir, le CTC, pourrait voir son budget amputé de 820 000 euros par an.


La filière du cuir avait déjà, début 2017, obtenu de l’Etat que soit relevé le plafond de la taxe affectée - Shutterstock

La taxe collectée cette année auprès des entreprises du cuir par le CTC devrait générer plus de 16 millions d’euros. Un montant en constante augmentation, souligne le Conseil National du Cuir (CNC), qui rappelle que le montant est apporté principalement par les grandes maisons de luxe et bénéficie en priorité aux PME et TPE de la filière.

La « taxe affectée », notamment appliquée aux importations de cuir, est destinée à financer la préservation du savoir-faire français, à l’innovation, au développement de l’export et au soutien des jeunes créateurs. Qu’il s’agisse d’accompagner leur présence dans les salons, de permettre les formations réclamées par les entreprises ou de créer des liens entre les structures.

« Si elle est adoptée par le Parlement, cette baisse du plafond du montant collecté proposée par le gouvernement va amputer brutalement les ressources de CTC, pénalisant les entreprises de la filière cuir en dépit de leur dynamisme et de leurs bons résultats, selon le CNC. Il s’agit d’un non-sens économique à l’heure où le gouvernement affiche son ambition de donner aux entreprises les moyens d’innover, de se transformer, de grandir, d’exporter et de créer des emplois à travers le projet de loi PACTE ou le plan d’action pour Transformer l’Industrie par le Numérique. »

La filière du cuir avait déjà, début 2017, obtenu de l’Etat que soit relevé le plafond de la taxe affectée. Fort du plafond instauré en 2011, l’Etat avait en effet récupéré 1,7 million d’euros sur les fonds prélevés en 2016, soit 13 % du total. Face à la mobilisation de la filière cuir, le plafond avait finalement été relevé de 12,25 à 13,25 millions d’euros.

La filière du cuir tricolore regroupe 9 400 entreprises employant 130 000 personnes et génère 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires. La France est reconnue comme l’un des leaders mondiaux pour le cuir de veau et les peaux exotiques, et est le troisième exportateur mondial de cuirs et peaux bruts et d’articles de maroquinerie, ainsi que le treizième plus gros exportateur de cuirs finis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

TextileIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER