Cuir : les Tanneries Dupire en quête d’un repreneur 

La société angevine de Châteauneuf-sur-Sarthe, spécialisée dans le travail de peaux de taurillons, est en quête d'un repreneur. Désireuse de poursuivre sa mutation vers le luxe, les Tanneries Dupire ont obtenu du tribunal de commerce d’Angers leur placement en redressement judiciaire pour une durée de six mois.

TanneriesDupire.com

La structure, qui compte une soixantaine de salariés, fournit les peaux destinées aux lignes chaussures (10 % de l’activité) et maroquinerie (90 %) des marques de luxe.

En 2010, la société comptait ainsi parmi ses clients des maisons aussi incontournables que Vuitton, Hermès, Longchamp, Lancel ou Mephisto.
 
Après avoir réalisé 10,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013, la société aurait connu depuis septembre un tassement des commandes, mais n’a surtout pu répercuter en totalité la hausse du prix des matières premières.
 
« L’entreprise continue de fonctionner. Seulement, il va nous falloir accélérer notre mutation pour pérenniser notre activité », a expliqué son président du directoire, Cyril Ponsignon, au journal Ouest-France. « Il faut un changement. Et ce changement doit se faire en trouvant, rapidement, un repreneur. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER