×
Publié le
8 oct. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cybersécurité: Bercy, la Fevad et Google lancent un programme de formation pour TPE/PME

Publié le
8 oct. 2020

S’il offre une alternative ou un complément au commerce physique, le web impose aussi de se protéger contre la cybermalveillance. Ce qu'a récemment illustré le cas de Lise Charmel, placée en redressement judiciaire après une cyber-attaque. Pour former les TPE et PME, et tout particulièrement les commerces de proximité et entreprises de services, Google met en place une formation dédiée en partenariat avec la fédération de la vente en ligne (Fevad) et le dispositif national de CyberMalveillance.gouv.fr.


Shutterstock


Une démarche qui part du constat que les 3,8 millions de TPE et PME souffrent d’un retard important dans ce domaine, les amenant à concentrer sur elles 77 % des cyber-attaques, selon le Syntec. Et, outre une activité 2020 contrariée, ces structures ont également dû faire face dès le début du confinement à une hausse de 400 % des hameçonnages ( ou “fishing”, leurre destiné à recueillir des données sensibles).

La plateforme CyberMalveillance note que les demandes d’entreprises portent dans 19 % des cas sur le piratage des systèmes, à 17 % sur le rançongiciel (ou “ransomware”, par lequel l’attaquant bloque les systèmes et données de l’entreprise jusqu’au paiement de la somme demandée), et à 10 % sur les piratages de compte en ligne. En avril, ce sont plus de 18 millions d’attaques liées au Covid qui ont été comptabilisées dans le monde par Google.

“Or une PME sur deux reconnaît ne pas former ses salariés à la cybersécurité” pointe Google et la Fevad. “Si 48 % des salariés ont suivi une formation en 2015, cette proportion s’échelonne de 25 % dans les plus petites à 63 % dans les plus grandes. Le manque de disponibilité et le coût des formations expliqueraient cette situation”.

D’où la naissance d’un programme de formations au sein des Ateliers Numérique que compte Google à Nancy, Montpellier, Saint Etienne et Rennes, ainsi que sur sa plateforme en ligne. Initié au 1er octobre, le dispositif va également être offert aux Chambres de Commerce et d’Industrie via des journées dédiées. 

Trois grandes thématiques seront abordées lors de ces formations. Une initiation générale à la cybersécurité, tout d’abord, destinée à identifier les enjeux et principales menaces, ainsi qu’une introduction aux outils pouvant protéger employés, clients et entreprises. Un autre volet de la formation porte sur le commerce en ligne et ses risques spécifiques, comme la protection des données et la protection de la réputation. Enfin, le télétravail sera également abordé, ainsi que les dispositions à prendre pour réduire les risques qu’il induit pour les systèmes de l’entreprise. 
 
Les ventes en ligne françaises ont progressé de 5,3% au deuxième trimestre 2020, contre +12,1% au premier trimestre 2019, selon la Fevad. La reprise en mai (+7,3 %) et juin (+7,5 %) a en effet permis de compenser les reculs occasionnés par le confinement. L’offre de sites de vente en ligne n’a pas interrompu sa progression durant ce trimestre très particulier. Quelque 11.000 portails ont ainsi été lancés, portant le nombre de sites actifs à plus de 202.000 fin juin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com