×
2 572
Fashion Jobs
Publié le
15 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

D’Armani à Thélios, le luxe mise sur des lunettes plus écologiques

Publié le
15 févr. 2021

La question du développement durable dans la chaîne d’approvisionnement, sur laquelle planchent les maisons, ne touche pas seulement le secteur de l’habillement. Au rayon des accessoires, il y a aussi les lunettes. Plusieurs marques optiques et solaires au positionnement éthique se sont déjà lancées sur le créneau. L’argument est désormais mis en avant également par le secteur du luxe, comme en témoignent les projets présentés ces derniers jours par Armani et Thélios.  


Les lunetiers planchent sur des solutions d'acétate éthique - Foto: Mazzucchelli1849/Eastman

 
La griffe italienne, dont les collections de lunettes sont réalisées sous licence par Luxottica, vient d’annoncer son intention d’introduire dans les collections 2021 de ses lignes Giorgio Armani, Emporio Armani et A|X Armani Exchange, une vingtaine de modèles optiques et solaires pour femmes et hommes fabriqués avec des matériaux et processus ayant un moindre impact sur l’environnement.
 
"Ces lunettes seront réalisées à travers des solutions durables: des matériaux 100% recyclés via un processus de valorisation des déchets industriels et une successive regranulation au précieux bio-acétate, composé de cellulose et de plastifiant issu principalement des énergies renouvelables. Les lunettes seront complétées par des verres fabriqués avec des matériaux partiellement biosourcés ou du cristal pur. L'emballage a aussi été revu, des boîtes aux étuis, en utilisant des matériaux comme le polyester et le papier recyclés", indique la maison dans un communiqué.

Un peu plus tôt, Thélios, la coentreprise née de l'association entre le lunetier Marcolin et le géant du luxe LVMH, avait communiqué aussi sur ce thème pour annoncer un partenariat avec le fabricant d’acétate en cellulose Mazzucchelli 1849 et avec Eastman, fournisseur de matériaux spéciaux et pionnier du recyclage moléculaire. L’objectif est de  "travailler au développement de nouveaux matériaux durables, qui puissent -espérons- stimuler le changement de notre industrie", explique Carlo Roni, directeur recherche et développement de Thélios.
 
L’entreprise est en train de tester différentes formules qui font appel à des matériaux recyclés certifiés ou d’origine organique pour ses montures en acétate, dont les premières collections devraient voir le jour en 2022.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com