×
Publicités
Publié le
5 mars 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

D'un fonds d'investissement à l'autre, Kurt Geiger gagne en puissance

Publié le
5 mars 2008

Luxueux et prospère pourrait-on dire de Kurt Geiger. Mi-février, la Barclays Private Equity, qui détenait la maison depuis 2005, l’a cédée pour 124 millions d’euros au fonds d’investissement Graphite Capital, réalisant au passage une généreuse plus-value de quelques 65 millions d’euros.


Kurt Geiger Luxe, modèle Decorum

Le rachat, opéré dans le cadre d’un MBO (management buy-out), a été mené par Neil Clifford, directeur général de Kurt Geiger, accompagné de plusieurs collaborateurs. Le chausseur de luxe compte ainsi poursuivre ses plans de croissance et de diversification.

En 2006, le Britannique traversait la Manche pour la première fois, ouvrant un corner au Printemps Haussmann à Paris. Le renfort financier apporté par le fonds Barclays avec le précédent MBO a permis au groupe de booster son nombre de points de vente, notamment en signant avec la chaîne italienne La Rinascente. Le nouvel investissement de Graphite Capital devrait lui permettre de maintenir ce cap. D’ailleurs, Kurt Geiger va ouvrir dans le courant de l’année sa première boutique sous franchise au Moyen-Orient.

Outre ses propres marques – Kurt Geiger, KG et Carvela, le chausseur possède un portefeuille de quelque soixante griffes. Plus important revendeur de Gucci et Prada en Europe, il commercialise également Dolce & Gabbana, Jimmy Choo, Marc Jacobs, Tod’s, Paul Smith, Versace, Church’s, John Lobb et Christian Louboutin. Pour 2008, le Britannique a annoncé être prêt à se diversifier et part explorer le marché des accessoires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com