DHL va développer ses activités liées au commerce en ligne aux Etats-Unis

Le groupe Deutsche Post DHL va de l'avant aux Etats-Unis. Le leader mondial de la logistique a dévoilé un projet d'investissement de 137 millions de dollars (124,3 millions d'euros) pour développer ses activités liées au e-commerce sur le marché américain et transfrontalier.

DHL

Dans le cadre de l'annonce, qui a été faite conjointement avec les divisions e-commerce et supply chain du groupe, le géant allemand a déclaré que l'objectif était d'augmenter les capacités en termes d'exécution des commandes, en ouvrant huit nouveaux centre de distribution régionaux et en améliorant deux centres déjà existants, situés à Los Angeles et Colombus.

« Il n'y a pratiquement aucun autre secteur qui bénéficie de perspectives aussi bonnes que le commerce en ligne. Il est prévu qu'un milliard de personnes feront leurs achats en ligne aux Etats-Unis ou avec les Etats-Unis d'ici à 2020, ces derniers étant au premier rang en concentrant 25 % des clients à travers le monde. Avec nos investissements, nous jetons les bases qui permettront d'étendre notre leadership dans la logistique transfrontalière pour le commerce en ligne, de servir nos clients américains avec la meilleure infrastructure et les meilleurs services possibles et de gagner de futures parts de marché », a ainsi déclaré Charles Brewer, PDG de DHL eCommerce.

Selon le groupe, ce nouvel investissement permettra aussi de développer les livraisons au jour dit, ainsi que les services domestiques et internationaux.

DHL prévoit aussi d'ouvrir plusieurs centres d'exécution des commandes en 2017, dont un dans le New Jersey, après le lancement récent des centres de Los Angeles et Colombus.

Les investissements en question ont pour objectif de satisfaire les besoins du commerce en ligne transfrontalier, qui devraient atteindre 1 000 milliards de dollars d'ici à 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Distribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER