DMC paralysé par une grève en Alsace

MULHOUSE, 28 fév 2008 (AFP) - Une grève suivie par plus de 80 % du personnel a largement paralysé jeudi 28 février l'activité des usines et du centre logistique du groupe textile DMC dans le Haut-Rhin, a-t-on appris de source syndicale.


DMC visuel publicitaire

Le mouvement, qui devrait se poursuivre vendredi 29, vise à améliorer le plan social qui touchera 208 salariés sur 870 de DMC dans le département dans les prochains mois, ont précisé les sections CFDT et CFTC de l'entreprise.

Contactée par l'AFP, la direction de DMC a confirmé le blocage de l'usine de tissus de Saint-Amarin et du centre logistique d'Illzach, tandis que l'usine Arts du Fil de Mulhouse a tourné "à 50 %" selon elle.

L'usine de tissus de Colmar (quatre-vingts salariés), qui fermera ses portes fin mars, est en grève depuis la semaine dernière.

L'enveloppe financière du PSE (plan de sauvegarde de l'emploi) ne pourra pas dépasser 30 000 euros par salarié, compte-tenu des moyens financiers du groupe, a rappelé un porte-parole de DMC.

Selon la CFDT et la CFTC, cette somme, qui inclut les primes légales de licenciement, ne permettra pas de financer les quatre-vingts départs en retraite FNE (Fonds national de l'emploi) qui réduiraient d'autant le nombre de licenciements secs.

Outre ces FNE, les salariés demandent une prime supra-légale de licenciement, une aide aux départs volontaires et un relèvement de l'aide à la formation, ont indiqué Joseph Grunenwald, délégué CFTC à Saint-Amarin et Ignace Herrmann, délégué central CFDT de DMC SA (dont relève Arts du Fil).

La grève exprime aussi la "forte inquiétude" du personnel sur l'avenir du groupe DMC, ont ajouté MM. Grunenwald et Herrmann.

Le groupe DMC emploie encore 1 170 salariés en France. A l'issue de ce nouveau plan social, il aura supprimé en 10 ans les deux tiers de ses effectifs dans le Haut-Rhin où il employait plus de 2 000 salariés en 1998.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

TextileIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER