×
Publicités
Publié le
13 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Damart récolte les premiers fruits de sa transformation

Publié le
13 sept. 2021

Après avoir enregistré une chute d’activité de 7,5% lors du précédent exercice, la crise sanitaire ayant pesé sur ses ventes, Damart a repris du poil de la bête sur l’année 2020/21. Son chiffre d’affaires a ainsi rebondi de 14,9% sur l’exercice clos fin juin, pour atteindre 439 millions d’euros. Un bon cru que l’enseigne de mode du groupe Damartex attribue à la restructuration puis au plan de relance mis en place pour la moderniser. Avec l’objectif toujours affiché de devenir la marque "leader européenne sur le segment du sous-vêtement technique et durable".


Damart


"Terminer l’année à +15%, alors que l’on a perdu 25 millions d’euros de ventes en raison des fermetures de magasins, cela souligne les belles performances enregistrées à la réouverture, mais aussi la montée en puissance du we", expose Christophe Gaigneux, directeur général de Damart depuis début 2019. L’enseigne a également renoué avec la rentabilité: le pôle "Fashion" (dont elle fait partie avec Afibel) ayant dégagé un Ebitda de 17 millions d’euros sur l’exercice, auquel elle a fortement contribué.

A l’international, la marque a connu une année dynamique en Angleterre (où elle n’est présente que via la VAD), tandis que le marché belge a davantage souffert. Un pays où Damart est bien représentée sur le plan physique avec 56 magasins. Le réseau de l’enseigne, qui compte 150 unités (dont 93 en France), va continuer à se rénover et  s’agrandir avec 20 ouvertures planifiées d’ici 2025 (contre une trentaine annoncée précédemment).

Une nouvelle cliente sur internet



Sur le plan global, le poids des ventes en ligne est passé de 15 à 20% pour l’entreprise, qui y a acquis de nouvelles clientes, dont l’âge moyen a baissé de huit ans en deux ans, pour s’établir à 56 ans. Damart accélère aussi sur les places de marché. Déjà présente en wholesale sur Amazon, La Redoute et Sarenza, elle vient de tester le format marketplace chez les deux premières plateformes citées. "Cela permet d’exposer l’ensemble de notre catalogue et d’attaquer de nouveaux pays, justifie le dirigeant. Nous pensons que la moitié de la croissance sur le web dans les années à venir se fera grâce aux places de marché".


Capsule Damart x Yuj autour du yoga - Albane Delacommune


Sur le plan de la communication et de l’influence (dont le budget a doublé), Damart prend comme l’an dernier la parole à l’automne avec une campagne qui se décline à la télévision et en digital. Une importante part des investissements, soit 20 millions d’euros sur trois ans, seront consacrés à la rénovation des systèmes d’information de la société nordiste.

Damart, qui lancera en début d’année prochaine une collaboration avec la marque de yoga Yuj, poursuit également ses efforts sur le front de l’écoresponsabilité. En 2022, 70% de l’offre Thermolactyl, dont tous les packagings sont désormais réalisés en carton recyclé, sera fabriquée à base de fibres recyclées.

Christophe Gaigneux planifie une légère croissance pour l’exercice qui démarre. Il reste prudent en raison des difficultés d’approvisionnement qui mettent l’entreprise sous pression, comme de nombreux autres acteurs du secteur. "Notre taille nous permet quand-même d’assurer un flux de transport cohérent, mais nous faisons déjà face à quelques retards de livraison", explique-t-il, précisant que le prix d’un container avait plus que quintuplé en un an.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com