×
Publié le
25 janv. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Damartex repart de l’avant au premier semestre de son exercice 2020/21

Publié le
25 janv. 2021

Après avoir courbé le dos au début de la crise sanitaire, Damartex signe un premier semestre en croissance pour son exercice 2020/21. De juillet à décembre 2020, le chiffre d’affaires du groupe nordiste (Damart, Afibel, Sédagyl…) a enregistré une progression de 4,2%, s’établissant à 402,3 millions d’euros.


La marque spécialiste du thermolactyl habille toute la famille - Damart

 
La période a pourtant été marquée par un second confinement en France, en novembre. Les ventes en magasin ont en effet été impactées par ces fermetures, mais ce sont les transactions réalisées grâce au web et au catalogue qui ont permis à la société de redresser son activité.

"Ces deux canaux bénéficient d’un effet conjoncturel favorable lié à la crise sanitaire actuelle, véritable accélérateur de changement dans les modes de consommation", commente Damartex. Le chiffre d’affaires réalisé via le e-commerce a ainsi bondi de 54,2% au premier semestre. 

Si l’on décompose cette période, les trois premiers mois ont enregistré une légère progression d’activité de 1,3% (à 155,2 millions d’euros), tandis que le deuxième trimestre montre une hausse sensible, de l’ordre de +6,2% (à 247,2 millions d’euros), bien aidé par un mois de décembre florissant.
 
Le pôle mode montre un bilan stable sur ce premier semestre (+0,6%, à 297,8 millions d'euros): la marque Damart (+1,5%) a davantage tiré son épingle du jeu qu’Afibel (-3,7%), grâce notamment à "l’excellente performance de la vente à distance, en particulier en France et au Royaume-Uni".
 
C’est une plus robuste croissance qu’affiche la division maison et lifestyle de Damartex, dont les ventes ont grimpé de 12,2% de juillet à décembre. Grâce notamment au dynamisme de Coopers of Stortford (+59%), et de 3Pagen et Vitrine Magique (+5%). Enfin, le pôle santé du groupe a vu son activité augmenter de 47,3%, une hausse qui s’explique par l’intégration de la marque Santéol à son portefeuille.
 
"Dans un contexte particulièrement volatile, Damartex voit les premiers bénéfices de son plan de transformation (baptisé TTA 2.0). L’agilité, un des cinq axes stratégiques de ce plan, a en effet permis de profiter pleinement de la reprise de la consommation en fin d’année. Le groupe s’attend ainsi à une hausse sensible de son résultat sur le premier semestre", anticipe-t-il, en affichant néanmoins sa prudence vis-à-vis de la poursuite d’activité sur l’exercice, en raison de l’incertitude de la crise sanitaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com