×
Publié le
6 févr. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Daniel Won Collection innove dans le prêt-à-porter cuir  

Publié le
6 févr. 2015

Créateur spécialiste du cuir depuis ses débuts, l’américain Daniel Won quitte en 2013 son poste de design director chez Emanuel Ungaro aux Etats-Unis, marque sous licence détenue par la société new-yorkaise Harbour International LLC et distribuant la marque sur le marché nord et sud-américain (Canada et Mexique inclus).

En 2013,  il lance sa propre marque, Daniel Won Collection, et vend pour l’hiver 2014 ses premiers modèles de blousons cuir dans la chaîne de magasins Neiman Marcus. Un style innovant, branché sportwear, déclinant blousons, vestes et perfectos en cuir aux manches amovibles, s’invitant dans les pièces classiques du prêt-à-porter dont cardigans et sweats.



Remarqué pour ses techniques de découpe au laser – le Laser Etching Technique – rasant la surface du cuir pour créer différents imprimés et textures, ou le Laser Perforation Technique – perforant le cuir -, le créateur devient alors le chouchou de quelques stars américaines, le chanteur Usher en premier, Jay Z, P.Diddy a.k.a Sean John, portant les modèles en cuir camouflage ou les basketteurs Steve Francis et Dwyane Wade.

Distribuée dans une dizaine de points de vente aux Etats-Unis via les magasins Gregorys, Neiman Marcus et Nojo Kicks à Détroit, et fabriquée en partie en Turquie et Chine, la marque Daniel Won Collection était présente pour la première fois au salon Tranoï pour présenter l’hiver 2015 et avancer ses pions sur les marchés européen et asiatique.

Vendus entre 495 et 2 000 dollars, les vêtements Daniel Won Collection ciblent un public jeune, de 25 à 35 ans, assumant l’esprit mode.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com