×

Davos : Global Fashion Agenda s'attaque au réchauffement climatique

Publié le
today 23 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A l’occasion du Forum Economique Mondial de Davos, le Global Fashion Agenda, qui œuvre à la responsabilisation sociale et environnementale de la mode, a présenté son CEO Agenda 2019, qui définit les objectifs à relever pour les dirigeants de la filière. Une démarche appuyée par groupes et marques dont Asos, Bestseller, H&M, Kering, Li&Fung, Nike ou encore PVH.


A gauche les priorités immédiates du CEO Agenda 2019, et à droite les priorités de transformations à plus long terme - Global Fashion Agenda


Le document s’inscrit dans la lignée du CEO Agenda dévoilé en mars 2018 à l’occasion du Copenhague Fashion Summit. Ce dernier, fixait quatre objectifs à long terme, que sont l’éco-conception, la circularité, de meilleurs salaires pour les ouvriers du textile, et plus largement, une « quatrième révolution industrielle ». A cela s’ajoutaient trois objectifs à relever au plus vite, à savoir la traçabilité, la préservation de l’eau et la sécurité des travailleurs.

Et c’est sur ce point que le CEO Agenda 2019 apporte une nouveauté, puisqu’il inclut une quatrième urgence à prendre en compte : la lutte contre le réchauffement climatique. Global Fashion Agenda indique que, si le secteur persiste dans sa croissance actuelle, ses émissions de gaz à effets de serre vont exploser de 60 % d’ici à 2030 (chiffre de la Ellen MacArthur Foundation). La filière habillement/chaussure représenterait à ce jour 8 % des émissions mondiales (chiffre Quantis), avec 1,2 milliard de tonnes par an, soit plus que les secteurs maritimes et aériens cumulés.

« L’industrie de la mode est l’une des plus grandes et des plus puissantes au monde. Par conséquent, nous devons faire preuve de leadership pour assurer l'avenir de notre industrie - et de notre planète », pour Eva Kruse, PDG de Global Fashion Agenda. « Les changements climatiques constituent une menace sans précédent pour les populations et la planète. Nous n’avons que 11 ans pour rectifier l’impact catastrophique que nous avons eu sur notre planète, sinon nous aurons manqué l’objectif de l’Accord de Paris de maintenir le réchauffement de la planète en dessous de 1,5°c. Nous savons que le changement n’est pas facile, mais dans l’ensemble, les progrès sont trop lents et nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de perdre une autre année ».


Cette seconde édition du CEO Agenda ajoute la lutte contre le réchauffement climatique à la liste des priorités "coeurs" à relever pour la filière - Global Fashion Agenda


Dans le détail, cet ajout au CEO Agenda implique les parties prenantes à mettre en place des programmes de réduction des émissions tout au long de la chaîne de valeur, les groupes leaders étant appelés à donner l’exemple en donnant des objectifs ciblés s’inscrivant dans la lignée des Accords de Paris. Plus largement, Global Fashion Agenda appelle les leaders du secteur à travailler avec leurs pairs, fournisseurs, investisseurs et dirigeants politiques afin de transformer en profondeur la chaîne d’approvisionnement.

Global Fashion Agenda est une marque ombrelle développée autour du Copenhagen Fashion Summit qui s’est imposé comme le grand rendez-vous de la mode éthique et durable. L’organisme s'est notamment donné pour mission d’agir via la publication d’études et de rapports sur les enjeux durables, avec pour rôle de mener des opérations de lobbying auprès des autorités danoises, européennes et internationales.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com