×
Par
AFP
Publié le
30 janv. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

De Grisogono se place en faillite

Par
AFP
Publié le
30 janv. 2020

Genève, 29 jan 2020 (AFP) - Le joaillier genevois De Grisogono, qui était lié à la famille de l'ex-président angolais José Eduardo dos Santos, s'est déclaré en faillite quelques jours après les "Luanda Leaks" sur l'origine présumée frauduleuse de la fortune de sa fille Isabel, selon une information publiée mercredi par l'agence Bloomberg.


De Grisogono


Dans un communiqué cité par Bloomberg, De Grisogono a indiqué ne pas avoir retrouvé de repreneur malgré des mois de discussions. "Sans le soutien financier des actionnaires actuels, et sans acheteur, la solvabilité de l'entreprise est maintenant remise en question, ce qui rend la poursuite de l'activité impossible", a déclaré De Grisogono, dans le communiqué.

Cette décision va affecter 65 employés en Suisse, selon Bloomberg.

Une trentaine de médias membres du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), parmi lesquels la BBC, le New York Times ou Le Monde, ont publié le 19 janvier une enquête affirmant que la fille de l'ex-président angolais aurait accumulé de manière frauduleuse une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros).

Depuis la publication des "Luanda Leaks", le parquet angolais a formellement accusé Isabel dos Santos et plusieurs de ses associés portugais. L'Angolaise de 46 ans a de son côté réfuté "les allégations infondées et les affirmations fausses".

En Suisse, le journal La Tribune de Genève, dont la société éditrice Tamedia est membre de la ICIJ, a révélé comment le mari d'Isabel dos Santos "a pris le contrôle de De Grisogono en 2012, grâce aux fonds de la société publique Sodiam".

Fin 2017, la Société publique angolaise de commercialisation des diamants (Sodiam) avait annoncé son retrait du capital du bijoutier suisse de Grisogono. Selon La Tribune de Genève, Sodiam "a englouti plus de 140 millions de dollars pour racheter de Grisogono et en faire un géant des bijoux et du luxe".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.