De la pub aux montres, Michel Klein explore de nouveaux horizons

Une montre, une campagne de publicité et une collection capsule. Cette saison est un automne hautement créatif pour Michel Klein. Pour la première fois, sa marque éponyme fondée en 1987 lance une campagne publicitaire institutionnelle diffusée dans un premier temps au sein des magazines Elle, Vogue, Numéro, L'Officiel et Jalouse.


Michel Klein campagne publicitaire 2007/2008

Et c’est le top Naomie Campbell, amie du créateur français, qui prend la pose sous l’œil du photographe Sonia Sieff. Entièrement nue et allongée dans des draps noirs, elle porte à son poignet la montre "Tic Tac".

Actuellement commercialisée 585 euros chez Colette à Paris, cette montre signe les premiers pas de Michel Klein dans le monde de l’horlogerie. Paré d’acier noir mat et d’un cadran laqué, elle se dote d’un triple chronos. Pour toute sa distribution sur le continent asiatique, une licence exclusive a été conclue avec Seiko Asie. Des ouvertures sont même attendues en Russie, aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Europe.

A ce lot de nouveautés s’ajoute une mini-collection articulée autour de quatre gammes privilégiant cachemire, soie et lin. Baptisées "Sweet", "Fabric", "Wind" et "Rich", elles arborent des prix allant de 80 à 160 euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

HorlogerieCampagnes
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER