×
Par
AFP
Publié le
23 févr. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Début dimanche 25/02 des défilés de prêt-à-porter féminin automne-hiver à Paris

Par
AFP
Publié le
23 févr. 2007

PARIS, 23 fév 2007 (AFP) - Près d'une centaine de stylistes livreront leur vision de l'automne-hiver prochain lors des défilés de prêt-à-porter féminin qui débutent dimanche 25 février à Paris et voient revenir plusieurs créateurs, notamment la Française Martine Sitbon et l'Américain Jeremy Scott.


Défilé prêt-à-porter automne-hiver Chanel, le 3 mars 2006 à Paris - Photo : François Guillot/AFP

Les défilés débuteront un mois exactement après l'annonce par le ministre de la santé Xavier Bertrand de la mise en place d'un groupe de travail sur l'image du corps, face au risque posé par l'anorexie, suite au décès de plusieurs mannequins. Ce groupe d'experts doit proposer des mesures d'ici fin mars.

Martine Sitbon, qui avait lancé une marque sous son nom en 1985 mais avait dû mettre un terme à son activité en 2004, revient sur les podiums avec une nouvelle griffe, baptisée Rue du Mail, du nom de la rue du IIe arrondissement de Paris où elle est installée. La créatrice, par ailleurs ancienne directrice artistique de Chloé, avait défilé pour la dernière fois à Paris il y a trois ans.

Jeremy Scott revient sur les podiums parisiens qu'il avait désertés pour Los Angeles et New York, après son retour dans son pays natal en 2001.

Installé auparavant à Paris, le styliste avait présenté son premier défilé officiel à Paris en 1997, faisant sensation avec des pantalons à une seule jambe et des T-shirts multifonctions. Plus récemment, il a dessiné l'été dernier une ligne de bagages pour le maroquinier Longchamp.

Depuis qu'il vit à Los Angeles, ce trublion dont la mode oscille entre provocation, caricature et humour, habille des stars telles que Björk, Madonna ou Kylie Minogue pour leurs spectacles ou leurs clips vidéos.

La Chine, qui avait fait son entrée dans le calendrier en octobre avec la marque Jefen, présente en outre cette saison Wu Yong, ligne de prêt-à-porter dessinée par la styliste Ma Ke. Cette dernière commercialise déjà une autre marque, exclusivement en Chine, au sein du groupe Mixmind dont elle est la directrice artistique.

Vanessa Bruno, la créatrice du sac-cabas à paillettes, qui vient de fêter les dix ans de sa marque et présentait généralement son travail sur rendez-vous, a elle aussi choisi de défiler.

Parmi les shows les plus attendus, figure le premier défilé d'Olivier Teyskens pour Nina Ricci, dont il est le directeur artistique depuis septembre. Ancien styliste de Rochas, il avait été nommé chez Ricci après la décision du groupe Procter & Gamble de mettre un terme à l'activité prêt-à-porter de luxe et accessoires de Rochas.

Le nouveau directeur créatif d'Issey Miyake, Dai Fujiwara, présentera lui aussi sa première collection de prêt-à-porter féminin, en même temps qu'une partie de la ligne masculine. La griffe avait été absente des podiums lors des défilés de mode masculine en janvier.

La créatrice Jasmine Di Milo, fille du milliardaire Mohamed Al Fayed, fait son entrée dans le calendrier officiel. Elle présentait jusqu'à présent sa collection en marge du programme officiel.

Le créateur espagnol Jose Castro, qui a notamment travaillé pour Dolce & Gabbana, Alexander McQueen et Givenchy, et le styliste français Robert Normand, ancien collaborateur de Lanvin, Lacoste et Emilio Pucci, font également leur entrée dans le calendrier.

La maison Jean-Louis Scherrer sera absente des huit jours de défilés, sa collection ayant été dessinée par son studio de création et non par son directeur artistique Stéphane Rolland qui se consacre désormais uniquement à la haute couture, a-t-on précisé chez Scherrer. La maison devrait annoncer "très prochainement l'arrivée d'un directeur artistique pour reprendre la ligne de prêt-à-porter" et défiler à nouveau la saison prochaine.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.