×
6 894
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Decathlon, Farfetch et Mango parmi les 24 nouveaux signataires du Fashion Pact

Publié le
today 25 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Initié en août 2019 à l’occasion du G7 à Biarritz, le Fashion Pact, qui regroupe des entreprises de mode souhaitant limiter l’impact de leur activité sur la planète, accueille de nouveaux membres. 24 sociétés rejoignent ainsi les 32 acteurs déjà mobilisés sur cette question de la responsabilité environnementale de l’industrie textile, dont le chef de file est François-Henri Pinault, le PDG du groupe Kering.


Les 56 membres réunis hier à Paris feront un premier bilan en septembre 2020. - Kering


Les nouveaux signataires comptent de nombreuses enseignes, parmi lesquelles Mango, Promod, le groupe Calzedonia, Celio, Eram, le groupe Beaumanoir, Decathlon, Auchan Retail ou encore Kiabi. Mais aussi des marques plus haut de gamme comme Gant, Figaret, Bally, ou Paul & Joe, ainsi que le site marchand Farfetch et les grands magasins El Corte Ingles.

Rappelons que Kering, Inditex, H&M, Nike ou encore Chanel faisaient partie des premiers signataires du Fashion Pact en août, ayant pour but premier de réunir des initiatives dispersées.

Les représentants des 56 entreprises (soit près de 250 marques en tout) se sont retrouvés le 24 octobre à Paris pour leur première réunion de travail. Les engagements qu’ils comptent tenir, qui ne sont pas contraignants mais incitatifs, se rapportent à trois domaines : l’enrayement du réchauffement climatique, la restauration de la biodiversité et la protection des océans. Il a été décidé qu'un premier compte-rendu des travaux engagés sera diffusé dans un an, en septembre 2020.

Parmi les objectifs retenus figurent la volonté d’atteindre 100 % d’énergies renouvelables dans les opérations propres des signataires d’ici 2030, et d’éliminer à cette échéance les plastiques à usage unique dans la filière mode. Le Fashion Pact, qui réunit tant des acteurs du luxe que de la fast-fashion, interroge les ONG (notamment WWF, Ethique sur l’Etiquette, ou Greenpeace), qui restent prudentes face à la réelle portée des engagements listés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com