×
Publicités
Publié le
2 févr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Decathlon intègre une initiative pilote de la Commission européenne sur "l'énergie verte"

Publié le
2 févr. 2021

Engagé depuis plusieurs années dans une politique de développement durable, Decathlon fait un pas supplémentaire en 2021 en rejoignant un projet pilote de la Commission européenne sur le sujet de "l'énergie verte". L'occasion de détailler les projets de l'enseigne tricolore en la matière, et de rappeler l'un de ses objectifs: utiliser 100% d'électricité d'origine renouvelable à horizon 2026 (contre 20% en 2016), et ce pour la totalité de son parc mondial.


La chaîne plébiscite l'énergie solaire - Decathlon


Lancée le 25 janvier, cette initiative s'inscrit dans le cadre du Pacte européen pour le climat et abrite pour commencer cinq sociétés participantes. Decathlon donc, mais aussi les supermarchés Colruyt, le groupe Lego, le géant L'Oréal et Renewd (high tech).

Le but est d'accélérer "la participation des entreprises à une reprise économique durable et à renforcer la confiance des consommateurs dans les performances environnementales des entreprises et de leurs produits". Ce projet pilote évaluera les avancées réellement concrétisées par ces acteurs d'ici un an, avant que de nouveaux caps ne soient énoncés.

L'un des axes principaux concerne l'emprunte carbone globale de l'entreprise. Sur ce point, Decathlon s'est fixé il y a quatre ans plusieurs objectifs: notamment de réduire son intensité CO2 de 40% entre 2016 et 2026, mais aussi que ses émissions de gaz à effet de serre par produit vendu soient abaissées de 40% sur la période.

"Chaque jour, nous observons et écoutons nos utilisateurs, nous concevons des produits, nous testons, nous fabriquons, nous vendons mais, tous les jours chez Decathlon, nous créons des déchets, nous utilisons des ressources de la planète, nous sommes responsables d'articles parcourant de longues distances, nous utilisons de l'énergie: nous avons un impact... alors nous agissons", livre Isabelle Guyader, directrice développement durable de Decathlon.
 

Acheter de l'électricité à ses clients



En France, Decathlon a signé en novembre dernier un contrat avec la société spécialisée Voltalia pour la construction d'une centrale solaire dédiée à la chaîne d'articles de sport, qui sera mise en service dans le Sud du pays en 2023. Elle devrait lui fournir 26 gigawattheures par an, soit environ 15% de sa consommation annuelle d’électricité dans l'Hexagone.

Dans son réseau tricolore, la société nordiste a aussi équipé dix magasins de panneaux photovoltaïques, installés en toiture ou sur des ombrières situés dans les parkings, notamment à Vélizy ou Avignon. La feuille de route? Que 80 de ses 325 points de vente français soient pourvus de ces mini-centrales d'énergie d'ici 2026.

A quelques encablures, en Belgique, Decathlon va commencer à acheter de l'électricité à des particuliers équipés de panneaux solaires. Les clients de l'enseigne sont ainsi invités à lui fournir leur surplus d'énergie contre une somme de 4,5 centimes d'euros par kWh, ou en échange d'un chèque cadeau à dépenser dans ses rayons, rapporte le quotidien Le Soir.

Côté produit, l'enseigne prévoit que la totalité de son offre propre soit éco-conçue à horizon 2026 (contre 30% en 2022). Le volet communication n'est pas oublié, avec trois millions d'euros consacrés en 2021 à la promotion de ses initiatives durables, via notamment une campagne axée sur la réparabilité, l'éco-design et la seconde main (France et pays européens).  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com