×

Decathlon teste un magasin itinérant en container

Publié le
today 22 oct. 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Douze tonnes et quatorze mètres de linéaire en tout, voici les mensurations du nouveau-né de la famille Decathlon. Baptisé Mon p’tit Decat’, ce container voyageur a commencé sa carrière de magasin éphémère en mai dernier. « Ce projet de pop-up store itinérant est pour nous une vitrine digitale, car les visiteurs peuvent commander nos produits via des bornes, expose Guillaume Combier, responsable des formats de ventes éphémères chez Decathlon France, une position née l'an dernier pour faire émerger de nouveaux concepts au sein du distributeur nordiste. Mais il s’agit aussi de prolonger l’expertise de nos vendeurs du réseau classique, car ils interviennent dans ce point de vente lors d’événements dédiés à un sport ». L’idée n’étant pas de montrer l’étendue des pratiques sportives couvertes par l’enseigne mais de présenter une gamme très serrée et adaptée à l’événement ou au lieu.


Il s'agit d'un container industriel réhabilité de 40 pieds. - Decathlon


L’espace s’adapte ainsi à n’importe quelle offre du distributeur d’articles de sport et s’installe à quelques pas d’un lieu de pratique. De quoi toucher directement le sportif, débutant ou confirmé. « Cet été, Mon p’tit Decat’ s’est implanté à deux mètres de la plage de Carry-le-Rouet près de Marseille, mettant notamment en avant notre masque de plongée, mais s’est aussi arrêté au stade de Bourg-en-Bresse à l’occasion d’une demi-finale d’accession en rugby, ou encore à Hendaye en juin dans le cadre d’une régate à la voile », énumère-t-il.

Aller à la rencontre des utilisateurs permet aussi à Decathlon d’engranger des informations précieuses. « Nous avons soumis dans le Pays basque la future collection voile aux visiteurs du pop-up, pour recueillir leurs avis sur les coloris, les matières et le confort des produits », relate Guillaume Combier. De quoi se frotter directement à une audience qualifiée.


Déjà une dizaine de déplacements enregistrés pour Mon P'tit Decat' - Decathlon


Le container peut abriter un peu de stock, mais encourage plutôt les commandes sur borne, l'endroit pouvant également être choisi comme lieu de retrait pour le click & collect. Les 320 magasins du territoire français ont la possibilité de faire venir le container dans leur zone pour un événement, sachant qu’un voyage en semi-remorque est nécessaire pour le déplacer. « C’est un outil en plus, très simple à mettre en œuvre et assez complémentaire du maillage classique de Decathlon. Je suis persuadé que ce type d’unité commerciale comptera dans le futur », estime l'instigateur du projet.


A chaque événement son offre personnalisée. - Decathlon


Toujours en phase d’expérimentation, le container pourra à terme être accompagné d’autres spécimens si sa viabilité est prouvée, tant en termes de communication que de commercialisation. Alors pourquoi pas retrouver Mon P'tit Decat' cet hiver sur les pistes de ski ?

A l'image de ce point de vente itinérant dont le concept a été développé en interne, l’enseigne nordiste aux 11 milliards d’euros de ventes annuelles expérimente plusieurs pistes pour réinventer, ou tout du moins faire évoluer son modèle retail. Par exemple en ouvrant depuis deux ans de petites surfaces en centre-ville, à Paris et à Lyon notamment.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com