×
Publicités
Par
AFP
Publié le
23 avr. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Décès de Marcel Frydman, ex-PDG des parfumeries Marionnaud

Par
AFP
Publié le
23 avr. 2015

L'ex-PDG de la chaîne de distribution de parfumerie et cosmétiques Marionnaud, Marcel Frydman, est décédé ce mois-ci à l'âge de 83 ans, a-t-on appris jeudi auprès du service communication du groupe Marionnaud.


AFP


« Marcel Frydman est décédé et ses obsèques ont été célébrées vendredi dernier », a indiqué Marie-Céline Terré, chargée de communication du groupe. Selon un proche du défunt, s'exprimant sous couvert d'anonymat, il est décédé dans la nuit du 12 au 13 avril dans un hôpital de Nogent-sur-Marne et a été inhumé dans cette ville de la banlieue parisienne.

Marionnaud avait été vendu à Li Ka-shing, un milliardaire chinois, en janvier 2005. Cette cession avait suivi l'annonce d'une perte par le groupe de 78 millions d'euros au premier semestre 2004. Le groupe de distribution, fort à cette époque de 1 300 boutiques, était dans la tourmente depuis plusieurs années, victime de la gestion de  Marcel Frydman.

L'ex-PDG avait été condamné à plusieurs reprises, notamment pour avoir truqué les comptes de l'entreprise en 2002 et 2003 et pour des délits d'initiés entre 2003 et 2004. En février 2009, il avait été sanctionné par l'Autorité des marchés financiers (AMF) à une très lourde amende de 5 millions d'euros pour délits d'initiés entre 2003 et 2004. Un an plus tard, Marionnaud avait été condamnée par la justice à indemniser des petits actionnaires pour avoir menti sur ses comptes entre 2002 et 2004.

C'est en 1996 que Marcel Frydman, déjà a la tête d'une vingtaine de parfumeries, avait repris la chaîne Marionnaud, fondée par Bernard Marionnaud.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.