×
Publicités
Publié le
2 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Déchets textiles: les Français mobilisés mais trop peu informés

Publié le
2 oct. 2021

Éco-organisme financé par marques et importateurs pour gérer la fin de vie des produits textiles, ReFashion lance du 8 au 17 octobre sa campagne #RRRR ("Réutilisons, Réparons, Recyclons, Réduisons). A cette occasion, une étude OpinionWay se penche sur le rapport des Français à leurs textiles usagés, ainsi que sur les freins aux comportements circulaires.


Campagne #RRRR - ReFashion



Réalisée auprès de 2.002 consommateurs majeurs, l'enquête montre que désormais 80% des Français se déclarent sensibles à l'environnement dans les achats textiles, et prêts à adopter des gestes écologiques. Ils sont à présent 55% à limiter leurs achats aux besoins réels, 55% à donner une seconde vie à leurs produits et 46% à trier leurs placards. Tandis que le budget moyen annuel déclaré pour les textiles et chaussures avoisine les 500 euros, les Français seraient 37% à moins acheter ces produits qu'il y à trois ans, 53% à avoir maintenu leurs dépenses, contre seulement 10% à avoir renforcé leurs achats.

Mais que deviennent les articles dont les Français se débarrassent? Quelque 80% du panel indique avoir recours aux dons. Proportion qui gagne même 88% chez les plus de 50 ans, et 85% chez les inactifs. Les actions solidaires générées par les organismes de tri, ainsi que la facilité du don via le système de bennes, agissent comme motivation. Mais 25% du panel estime être moins informé sur la question que sur les emballages, et nombreux sont ceux à mentionner comme frein le manque de connaissance sur le devenir de leurs dons.

"Peu nombreux sont ceux à savoir qu’une fois collectés puis triés, 33,3% des textiles et chaussures usagés et non-réutilisables sont recyclés et trouvent une nouvelle vie", déplore ReFashion. "L’idée de donner un vêtement trop usé paraît comme irrespectueux. Et pourtant, 99,5% des textiles et chaussures trouvent une nouvelle vie. Sans réelle visibilité sur l’avenir des textiles et chaussures non-réutilisables, les Français choisissent encore trop souvent de jeter ces produits dans les ordures ménagères. Il est donc urgent d’informer les citoyens pour les encourager à adopter le bon geste".

La revente des produits sur le marché de la seconde main est pour sa part adoptée par 42% des répondants, et même 50% des femmes, et 56% des moins de 35 ans. Ils sont par ailleurs 54% à se déclarer acheteurs de mode de seconde main (62% chez les femmes, 73% chez les moins de 35 ans, 64% chez les CSP+). Parmi les motivations se retrouvent le fait de limiter le gaspillage (89%), le fait de dépenser moins (87%), et la réduction de l'impact environnemental (77%). Côté freins s'expriment la préférence pour le neuf (58%), les craintes d'un manque d'hygiène (42%) et la peur de recevoir un produit abimé ou usé (27%).

Concernant leur premier réflexe responsable, les Français évoquent ainsi plus spontanément dons et revente (26%), devant d'autres options comme réparer les produits (23%), acheter moins mais mieux (21%), recycler (15%), ou tout simplement réutiliser le produit dans sa fonction d'origine (11%). Restent par ailleurs 4% pour qui aucune de ces actions n'est entreprise.


ReFashion



Plus en détail, il ressort que 76% des répondants réalisent des réparations sur leurs vêtements, chaussures et linge de maison (hors retouches de produits neufs). Dans 52% des cas, les Français le font eux-mêmes, contre 24% se tournant vers quelqu'un d'autre, dont des artisans. Part qui grimpe à 33% chez les hommes et 35% chez les 18-24 ans. Restent 24% à naviguer entre les deux pratiques.

ReFashion, qui lançait en juillet une plateforme de mise en relation entre acteurs du recyclage textile, faisait état pour l'exercice 2020 d'une chute de 20% des volumes de textiles collectés en France, à 205.000 tonnes. Chute qui s'explique en partie par le recul des textiles mis en marché sur l'exercice. Plus de 150 marques, dont Kiabi, Okaïdi, Decathlon, Leboncoin, La Redoute, Eram ou Aigle, vont prendre part à la campagne #RRRR. Qui gagne cette année un "R" supplémentaire pour "Réduisons".
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com